En
Désenchantements technologiques

« Je suis en guerre contre mon temps, contre l’histoire, contre toute autorité qui réside dans les formes fixes et effrayées. » –Lebbeus Woods

Il s’agit d’un recueil d’histoires sur les nouvelles technologies, sur l’optimisme et sur les limites. L’avantage technologique qui permet aux êtres humains d’explorer l’espace, de construire des objets de plus en plus hauts, de plus en plus étendus et de plus en plus rapides, ou de jeter des ponts entre des contextes, des disciplines et des problématiques disparates n’offre pas toujours le résultat escompté. Sans oublier que certaines technologies redéfinissent notre manière de penser et de vivre à tel point qu’elles deviennent elles-mêmes le terrain de nouvelles spéculations.

Désenchantements technologiques

« Je suis en guerre contre mon temps, contre l’histoire, contre toute autorité qui réside dans les formes fixes et effrayées. » –Lebbeus Woods

Il s’agit d’un recueil d’histoires sur les nouvelles technologies, sur l’optimisme et sur les limites. L’avantage technologique qui permet aux êtres humains d’explorer l’espace, de construire des objets de plus en plus hauts, de plus en plus étendus et de plus en plus rapides, ou de jeter des ponts entre des contextes, des disciplines et des problématiques disparates n’offre pas toujours le résultat escompté. Sans oublier que certaines technologies redéfinissent notre manière de penser et de vivre à tel point qu’elles deviennent elles-mêmes le terrain de nouvelles spéculations.

Article 1 de 15

Dans l’éventualité d’un désastre lunaire

Une note de Bill Safire

« Tout être humain qui lèvera les yeux vers la Lune saura désormais qu’il existe un petit coin d’un autre monde qui est à tout jamais l’Humanité. » –Richard Nixon, « dans l’éventualité d’un désastre lunaire »

En juillet 1969, William Safire, rédacteur de discours pour la présidence et plus tard éditorialiste politique, écrit une note à l’intention de H. R. Haldeman, chef du personnel de la Maison-Blanche, dans laquelle se trouve une allocution pour Richard Nixon. Destiné à être lu à la télévision « dans l’éventualité d’un désastre lunaire », ce texte a été rédigé en prévision d’une catastrophe qui causerait la mort des astronautes d’Apollo 11, Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Le discours replace la mission lunaire dans le contexte plus large de l’exploration et du génie humains, saluant en même temps le dévouement héroïque et le sacrifice des astronautes, et mettant l’accent sur la domination de l’humanité sur la Terre et au-delà. La note contient également une recommandation au président de téléphoner aux « futures veuves » avant son discours à la nation, ainsi qu’une marche à suivre pour les funérailles « u moment où la NASA cessera définitivement toute communication avec ces hommes ».

Safire, décédé en septembre 2009, reviendra sur ce discours dans un essai dans un éditorial publié par le New York Times à l’occasion du 30e anniversaire de la mission réussie d’Apollo 11 vers la Lune.


À : H. R. Haldeman De : Bill Safire 18 juillet 1969

DANS L’ÉVENTUALITÉ D’UN DÉSASTRE LUNAIRE :

Le destin a voulu que les hommes qui sont allés en paix explorer la Lune y resteront pour y reposer en paix.

Ces hommes courageux, Neil Armstrong et Edwin Aldrin, savent qu’ils n’ont aucun espoir d’être secourus. Mais ils savent également que leur sacrifice est porteur d’espoir pour l’humanité.

Ces deux hommes ont donné leur vie pour le dessein le plus noble de l’humanité : la quête de la vérité et de la connaissance.

Ils seront pleurés par leurs familles et amis; ils seront pleurés par leurs compatriotes; ils seront pleurés par les peuples du monde entier; ils seront pleurés par la Terre, notre mère, qui a eu l’audace d’envoyer deux de ses fils vers l’inconnu.

Par leur épopée, ils ont poussé les peuples de la Terre à prendre conscience de leur unité; par leur sacrifice, ils renforcent la fraternité entre les hommes.

Jadis, les hommes contemplaient les étoiles et voyaient parmi les constellations leurs héros. De nos jours, peu de choses ont changé, mais nos héros sont maintenant des êtres de chair et de sang.

D’autres suivront et trouveront certainement leur chemin vers la Terre. La quête de l’Homme ne s’arrêtera pas. Mais ces hommes étaient les précurseurs et ils resteront dans nos cœurs comme les premiers d’entre tous. Tout être humain qui lèvera les yeux vers la Lune saura désormais qu’il existe un petit coin d’un autre monde qui est à tout jamais l’Humanité.

AVANT LE DISCOURS DU PRÉSIDENT :

Le président devrait téléphoner à chacune des futures veuves.

APRÈS LE DISCOURS DU PRÉSIDENT, AU MOMENT OÙ LA NASA CESSERA DÉFINITIVEMENT TOUTE COMMUNICATION AVEC L’ÉQUIPAGE :

Un membre du clergé devrait suivre la même procédure que lors de funérailles en mer, recommandant les âmes [des astronautes] au « plus profond des profondeurs », pour conclure par le Notre Père.

Cette note a été publiée dans notre ouvrage Autres odyssées de l’espace, paru en 2010.

...