1
1
En
Retour sur la province

Ce dossier traite des lieux au-delà de la métropole : les petites villes et celles de taille moyenne, les petites agglomérations, les villages éloignés. C’est ici, dans des lieux qui ne peuvent être réduits simplement au non-urbain, que nos crises – politiques, sociales, économiques, environnementales – s’amplifient. C’est là aussi où l’on peut, supposément, expérimenter plus librement. Nous y partons pour découvrir de nouvelles formes de communautés et d’architecture, ainsi qu’une vie meilleure (ou du moins son illusion).

Article 7 de 7

Le Masque Lancaster/Hanover

Un projet de John Hejduk

John Hejduk. Développement du site, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:034

John Hejduk. Esquisses pour les personnages du Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:015

John Hejduk. Objets, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:027

OBJET

SUJET

De 6 h 30 à 18 h 30

1 Le wagon est accroché au train de marchandises

De 6 h 30 à 18 h 30

La Visiteuse estivale lève son miroir

2 Les cales de la péniche sont ouvertes

Le Batelier ramène la corde

3 Les stores de l’Hôtel sont baissés

Le Nomade est assis sur le bord du lit

4 Le vent commence à souffler sur la Colline des Tours

Les Sentinelles font le guet

5 Le télescope fait un zoom sur son sujet d’étude

Le Général retraité ajuste ses jumelles

6 Le rideau est levé

L’Acteur retraité applique le mascara

7 Le baromètre demeure constant, à 29,05

Le Météorologiste se met à transpirer

8 Le Sacristain reçoit l’huile

Le Géomètre enfile son slip brun clair

9 Le Terrain de la Ferme est recouvert de neige

Les Fermiers chantonnent

10 Les arbres sont protégés

La Communauté maudit

11 Les resserres de jardin sont fermées à clé

Les Jardiniers plantent

12 La charrette à vêtements est sortie de l’étable

Le Chiffonnier fouille son sac

13 Le chapeau de l’épouvantail est ajusté

Le Gardien d’Épouvantails ficèle la paille

14 Un taon pique une vache à l’arrière-train

Les Animaux de la Ferme s’agitent

15 Une aiguille est placée dans la nuque du cheval

Le Vétérinaire fait du somnambulisme

16 La véranda est recouverte de poussière rouge

Le Tatoueur époussète sa manche

17 Les silos sont vides

Les Gens dorment

18 L’Entrepôt est plein

Le Conservateur vérifie les listes

19 Les sacs de jute sont bourrés de grains

Le Semeur rattrape le grain qui tombe

20 La lame est retirée

Le Moissonneur aiguise la lame

21 L’acier défléchit

Le Vieux Fermier se souvient

22 Les haies sont taillées

Les Anciens sont pleins de jalousie

23 La pointe est enfoncée

Les Joueurs calculent la distance

24 Les banderoles pendent

Les Enfants coupent leurs semelles

25 La bicyclette est réparée

Les Artistes itinérants tendent le fil

27 Les conduits sont fermés

Les Ouvriers se plaignent

28 La salle des chaudières est silencieuse

Les Résidents résident

29 L’École est solitaire le dimanche

Les Étudiants chantent une chanson

30 Le livre saigne dans une reliure de cuir

La Bibliothécaire répare une reliure

31 Des sons parviennent de fenêtres doubles

La Violoncelliste marque le doigté

32 Les légumes abimés sont placés dans des cageots

Le Marchand gratte

A32 Doux lorsque rafraichi dans la glace

La Laitière baratte le beurre

33 Le cadre « A » est ciré

Le Menuisier construit une charpente

34 Un millepatte escalade les briques

Le Maçon cherche sa truelle

35 Des ventouses séparent le verre

Le Vitrier craque le verre

36 Les mensonges sont scellés

Le Fabricant fabrique

37 Les joints sont soudés

Le Réparateur soude les joints

38 Des aiguilles sont placées dans du cuir

Le Chiropraticien/Acuponcteur bâille

39 Du gras boue dans la cuve

Le Boucher plume un poulet

40 Fours allumés

Le Boulanger pétrit

41 Papillons exposés

Les Citoyens votent

42 Bande-billet fermée

Le Percepteur fume une cigarette

43 Banque du sang pleine

Le Médecin fait une injection

44 Silence

L’Entrepreneur des pompes funèbres passe un contrat

45 Projecteurs allumés

Tous

46 Suspendu

Le Converti pense à l’autre coté

47 Rempli de tabourets de bois

Les Transferts attendent

48 Porcelaine du Nord

Le Maitre d’oeuvre se lave les dents

49 Tuyaux curés

Le Pharmacien dissimule la preuve

50 Entretenu par des aspirateurs

Le Banquier/Gardien des clés taille une clé

51 Intérieurs peints en vert

Le Propriétaire se fait cuire un oeuf

52 En mouvement continu

Le Métayer broie du noir

53 Permis garanti

Les Observateurs font un signe

54 Noir de la cible remplacé tous les quinze jours

L’Inspecteur remplace son révolver

55 Implications zoologiques

Le Trappeur fait jouer la trappe

56 Disputes enregistrées

L’Avocat dresse le dossier

57 De 1 à 10

Le Comptable casse son crayon

58 Fausse culpabilité

Les Inutiles scrutent les chambres

59 Interné sur commande

Le Suicidé fait une erreur

60 Origine grecque

Le Collectionneur essuie le cadre

61 Bois

L’Accusé capitule

62 Fer

Le Juge lit la condamnation

63 Béton

Le Prêtre confesse

64 Pierre

Les Morts

65 Cheminées construites par le Fabriquant de trombones

La Veuve gémit

66 La fonction dépend de l’air

L’Aéronaute allume le lance-flamme

67 Poussière

La Vacuité demeure silencieuse

68 Temps/Still-Life/Nature morte

Le Chronométreur craint un retard

John Hejduk. Dessin de présentation pour le Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:049

OBJET
1. Maison de la Visiteuse estivale

Un wagon rouge.
Fabriqué à Saint-Louis, 1923.

SUBJET
La Visiteuse estivale

Elle arrive par chemin de fer et est hébergée dans le wagon de queue d’un train de marchandises. Le train de marchandises dépose sa cargaison sur la péniche du Batelier. Pendant le déchargement, on décroche le wagon et on le laisse sur une voie secondaire ou il restera pendant les mois d’été, juin-juillet-août. Le wagon, sur la voie secondaire, est parallèle au canal et à la péniche. II est repeint tous les ans : le train est d’un rouge légèrement plus clair que celui de la grange. Les montants métalliques sont peints en noir. Le wagon est une habitation très agréable pour l’été. Tous les matins, un bouquet de fleurs de la ferme est livré à la Visiteuse estivale ainsi qu’un emploi du temps quotidien du Métayer. L’étude principale de la Visiteuse estivale est le tableau de Cézanne. La Maison du pendu, que l’on pourrait aussi appeler « La Maison du Suicidé ». Le mardi soir, elle invite le Métayer et le Fabricant à jouer aux cartes à la lueur de la lampe du wagon. Elle est une bonne amie du Chronométreur. Elle a toujours admiré son invention du double fuseau horaire.

2. Maison du Batelier

Péniche d’Amsterdam.
Reçoit les marchandises du train.
Fait la navette sur le canal.
Décharge les marchandises.
Reçoit les produits de la ferme
provenant du train de marchandises.
Le voyage aller-retour du Batelier dure 28 jours.
Le canal est un trajet direct du départ ci l’arrivée.
Le Batelier dépose les transferts à leur destination.
Le Batelier vit avec sa femme dont le visage lui rappelle des paysages lointains.

Le Batelier

II était fasciné par Il Tabaro de Puccini, qui le rendait toujours triste. II a voyagé à pied jusqu’à ce qu’il rencontre un canal qui mesurait 28 jours d’un point à l’autre. Le problème fut de négocier un virage à 360. Sa maitresse habitait la Maison de la Musique. II chérissait une gravure qu’on lui avait donnée à Anvers. Elle représentait le vol d’une mouette noire entre les rayures vertes et marron de la tapisserie. Le peintre était français. II ne se souvenait pas de son nom.

John Hejduk. Hôtel, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:019

3. Hôtel

Structure : d’après une peinture
d’Edward Hopper.
L’atmosphère pourrait être
celle de 1910 et de 1936
– seulement en Amérique.
Les bannes faisaient partie intégrante
de la structure des bâtiments en brique.
Pour une raison quelconque
des petites filles
aux chaussettes marron clair
et aux chaussures noires
à talons hauts
jouaient à coté de l’Hôtel
dans un terrain vague.
Elles sautaient à la corde et jouaient
aux jonchets, à la toupie et aux billes.
La communauté locale était frappée
par la peur du kidnapping.
Le parc Saint-Mary était
un endroit à éviter,
ainsi que les hommes
à guêtres et faux-cols,
surtout ceux
qui portaient à la fois
des bretelles et des ceinturons.

Les Nomades

Ils sont à la recherche d’abris nocturnes. Ils sont tolérés. Ils sont au ralenti. Ils sont l’équivalent de la nature morte. Les Gens de la Ferme discutent longuement pour savoir si les Nomades doivent avoir des tickets ou non.

4. Colline des Tours

Une colline à la périphérie de la Communauté. La Ville de Berlin à décidé d’abandonner la possibilité de construire certaines tours. Les tours de Berlin doivent donc être transférées à la Colline des Tours dans le Masque Lancaster/Hanover. Les tours vont être placées sous la juridiction et la protection du Général retraité. On dit que le Général prend sa tache très au sérieux. Les tours comprennent la Tour du Vent, la Tour de Garde, le Campanile, la Tour de l’Horloge, le Château d’Eau et la Tour d’Observation. Les négociations sont en cours pour les Tours des Invités de Berlin. La situation reste ambigüe.

Les Sentinelles

Tour du Vent
Tour de Garde
Campanile
Tour de l’Horloge
Château d’Eau
Tour d’Observation
Tours des Invités

John Hejduk. Maison du Général retraité, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:020

5. Maison du Général retraité

Récemment aménagée à la Colline des Tours.
Structure : charpente métallique – revêtement métallique.
Équipée de jumelles marines, télescope, périscope, jumelles de théâtre, casque d’écoute sonar, échelle escamotable, chaise de pécheur, lit de camp, téléphone.

Le Général retraité

Autrefois responsable de la section de cartographie, stationné à Berlin Ouest, Allemagne. Il était en fait responsable de toutes les interpolations du mur de Berlin Est. Il soutient que Berlin est la première Ville Médiévale. Le Général retraité devient agité lorsque l’avion s’approche de Tempelhof. Il écrit actuellement un livre sur les terrains vagues de Berlin, et s’intéresse à la sauvegarde des tilleuls. Il essaie de visiter Berlin en hiver quand le sol est couvert de neige. Il loue une Mercedes noire et se promène en voiture dans les rues de Berlin de minuit a l’aube. La sensation et le bruit des pneus du caoutchouc sur la neige fraiche et les essuie-glaces se traçant un passage a travers les flocons; les perspectives profondes des avenues, les troncs d’arbres noirs sans feuilles et les bâtiments gris-noir. . . le reposent. Il essaie de trouver une Mercedes capitonnée de noir. Il aime s’assoir sur les sièges de cuir. Il met ses gants à boutons et fredonne un morceau de La Flute Enchantée.

6. Maison de l’Acteur retraité

Scène en plein air à 90 des gradins. L’appartement de l’Acteur retraité est situé derrière le Théâtre.

L’Acteur retraité

Se produit chaque fois qu’il le désire. Ses spectacles sont a heures variables. Il préféré travailler au crépuscule. Il tient des soirées portes ouvertes le mercredi. Sa voix est faible, donc il apprend la pantomime. Il attend avec impatience de présenter les Artistes itinérants. Il pense qu’ils sont acrobates. Dans son enfance, il allait visiter Léger, un ami de son père. Il se souvient des pantalons de Léger. Ils ressemblaient à du métal frappé et à de la toile pliée. Son père et Léger parlaient souvent de Salammbô de Flaubert. Une femme nommée Fiorentino lui murmura que Flaubert avait inventé le noir et le blanc. Il la crut.

7. Station météo

Structure : elle donne l’impression d’avoir été vue quelque part dans les champs de blé du Midwest.

Le Météologiste

Il annonce la météo. Il n’essaie pas de faire des prévisions, il annonce le temps d’hier et d’aujourd’hui. Il vit dans les locaux de la Station météo. Il est en contact quotidien avec l’Aéronaute.

8. Parcellisation

Structure :
Une Tour cosmologique
recouverte de signes.
Gabarit : élément principal.

Le Sacristain et le Géomètre
partagent ses fonctions.

Le Géomètre

Élu par le Conseil de la Ferme. Le Géomètre est tenu de mesurer les sous-parcelles du Terrain de la Ferme à partir d’une position fixe située en haut de la Tour cosmologique (Parcellisation). Il est accompagné du Sacristain (fonction nominative). Le Géomètre dépend de l’Aéronaute. Ils échangent constamment des informations. Le Géomètre porte des lentilles de contact, des pantalons kaki, des chaussettes longues, un T-shirt blanc et une paire de chaussures « Grand Rapids ». Le Sacristain lit Hawthorne : la mort de Zenobia le perturbe. Il essaie de comprendre Le Voile noir du pasteur.

9. Terrain de la Ferme

Une coopérative supervisée par le Métayer, inspectée par le Géomètre, règlementée par le Gardient des Épouvantails, conseillée par le Vieux Fermier en consultation avec le Maitre d’oeuvre, et entretenue par le Chronométreur.

Les Fermiers

Ils travaillent la terre.

10. Bocage de la Ferme

Un verger de pommiers plantés selon une grille strictement géométrique. Les pommes sont cueillies par les Artistes itinérants sous la supervision de la Postière. Ils chargent les boisseaux de pommes dans le train de marchandises. Le Propriétaire tient un registre des lettres de transport. L’irrigation d’appoint est fournie par le Jardinier au moyen d’une infrastructure de petits canaux. Le Bocage est la seule parcelle de terrain en dehors des limites du Trappeur. S’il le faut, c’est la qu’attendent les Transferts.

La Communauté

Ses habitants sont impressionnés par la précision de la plantation du verger. Ils pensent que le Bocage est un lieu sacré.

John Hejduk. Le Centre de Vacuité et Maison de la Mort, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:043

11. Parcelles

Une Parcelle de Terre est allouée à chaque membre de la Communauté. Les parcelles sont situées au nord du Sentier. Chaque parcelle représente environ 100 mètres carrés. Sur chacune se trouve une resserre en bois où l’on range les outils. La resserre sert parfois de protection contre le soleil. Le Jardinier a le droit de cultiver tout ce qu’il veut. La parcelle appartient à vie au Jardinier. Cela est garanti.

Les Jardiniers

On peut les voir se diriger vers leurs parcelles dans la soirée en été et pendant les weekends. Les parcelles sont divisées par des clôtures de 1,20 m de haut. Ces clôtures sont individuellement conçues et réalisées par chaque Jardinier. L’image des Jardiniers au travail dans leur jardin est magnifique. Le Vendeur de roquette est assis sur une chaise en noyer, son visage bronzé appuyé contre sa chemise verte. Il tient à la main des boutures de roquette. Il se réveille de temps en temps et répète « Roquette…je vends de la roquette ». Les clients déposent des pièces dans la tasse en émail bleu à côté de sa chaise. Certains embrassent la brosse de cheveux blancs du Vendeur de roquette.

John Hejduk. Charrette à vêtements, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:040

12. Charrette à vêtements

Charrette à fruits et légumes, typique des années 30, tirée par un cheval. Elle a été convertie. Deux porte-habits en métal sont installés dans la charrette. Le panneau arriéré de la charrette se rabat. Une petite échelle est baissée. Les gens peuvent grimper et regarder les vieux vêtements à vendre.

Le Chiffonnier

Il portait autrefois les vêtements ficelés sur le dos. Il marchait avec un long bâton en criant « SMarchand d’guenilles, peaux d’lapins, peaux S». Il portait une casquette grise.

John Hejduk. Entrepôt, Maison de l’Épouvantail et Station météo, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:003

13. Maison de l’Épouvantail

Charpente en bois
Établi a menuisier
Bottes de paille
Corde
Charbon de bois

Le Gardien d’Épouvantails

Avant de devenir le Gardien d’Épouvantails, il dessinait et fabriquait les costumes des pièces de théâtre et des danses rituelles. Son décor pour le dernier acte de La Disparition de l’Oiseau de feu fit sensation. Il fabrique les épouvantails dans sa maison. Ils sont tous légèrement différents les uns des autres. Il choisit la paille la plus belle, la corde la plus solide et le charbon le plus noir. Il achète du matériel au Chiffonnier. En 1968 il produisit une œuvre sacrilège. Il crucifia les épouvantails sur toutes les terres de la Ferme et parsema des graines pour oiseau sur le corps des épouvantails. Quand les oiseaux se posaient sur les épouvantails crucifiés, il mettait le feu à la paille avec un lance-flamme.

14. Étables de la Ferme

Construction habituelle d’étables.

Les Animaux

Vache
Poulet
Cochon
Cheval

John Hejduk. Widow’s House, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:021

15. Hôpital des Animaux

Étable aménagée. Un rampe d’accès en longe le côté. La rampe est conçue d’après les parcs à bestiaux de Chicago. La Maison du Vétérinaire est surélevée par rapport à la rampe, juste sur le coté. Une petite partie de sa maison forme un pont enjambant la rampe d’accès, qui est divisée en plusieurs portes. Quand un animal est sous ce pont, il est entouré de deux portes. Le Vétérinaire peut alors examiner l’arrivée du bétail. Après l’inspection, les portes s’ouvrent et l’animal suit la rampe jusqu’à l’étable et entre dans un box pour les soins. L’animal ressort ensuite par une rampe de sortie menant vers les pâturages ou une autre menant vers les boxes de repos.

Le Vétérinaire

Porte des gants blancs, une blouse bleue et un masque rouge lorsqu’il examine les animaux. Il insiste sur le strict maintien du matériel de l’étable. Il est aimé des Fermiers et haï des animaux.

16. Maison du Tatoueur

Maison du Tatoueur
Charrette du Tatoueur
Cheval du Tatoueur
Verger du Tatoueur
Moutons du Tatoueur

Le Tatoueur

De Thomas Hardy.

17. Passage à Silo

Les Gens

18. Entrepôt

Pour la conservation du grain.

Le Conservateur

Collectionne le grain nécessaire et le stocke précieusement dans l’Entrepôt. Le Conservateur est minutieux, conservateur et mathématicien, bien qu’il ne se serve que de simple arithmétique pour son travail. On le prend parfois pour le Propriétaire.

John Hejduk. Maison du Semeur, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:030

John Hejduk. Maison du Semeur, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:007

19. Maison du Semeur

Un monument aux élévateurs à grain dans les champs de blé près de Lincoln, Nebraska, en août 1929. Un architecte de Berlin photographia les silos à grains. On le jugea fruste : lorsqu’on lui demanda pourquoi il essuyait constamment la poussière du grain de ses lunettes et de son objectif, il demanda s’il y avait de la limonade.

Le Semeur

Avant de devenir le collectionneur, gardien et distributeur du grain de la ferme, il travaillait dans les élévateurs au centre des États-Unis. Il est aussi importateur de sacs de jute et de grandes pinces d’attache. Il regarde un film (policier) appelé Et Bientôt les ténèbres dans lequel le père du Policier est un fermier sourd. Le Semeur passe et repasse sans arrêt la même scène, celle de la fille en bicyclette qui découvre que son compagnon a disparu. Elle court le long d’une route de campagne déserte dans un paysage français. Un plan montre le dos du fermier contre la route horizontale sur laquelle court la fille terrifiée. Le Semeur est très méticuleux dans la distribution du grain. Il est sexuellement attiré par la Violoncelliste.

John Hejduk. Maison du Moissonneur, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:016

20. Maison du Moissonneur

La partie haute de la maison consiste en une série de lames rotatives qui activent le mécanisme d’un pendule. Les lames complètent un cycle chaque année. Un sablier de 24 heures est suspendu sur le côté de la Maison du Moissonneur. La maison est formée comme un métronome avec la section exposée. Le Moissonneur dort au niveau de la graduation.

Le Moissonneur

Sa bibliothèque privée est constituée de L’Histoire des moissonneurs. Difficile de trouver leurs origines…

John Hejduk. Tribunal et Prison, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:044

John Hejduk. La maison du vieux fermier et la maison de la veuve, Lancaster/Hanover Masque, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:023

John Hejduk. Maison du Vieux Fermier, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:032

21. Maison du Vieux Fermier

Structure : acier.

Le Vieux Fermier

Maison berlinoise du Citoyen le plus Vieux, aménagée pour le Masque Lancaster/Hanover.

22. Sentier

Haies taillées, de 3 m de haut. Ce sentier est réservé aux Anciens de la Ferme. Il est délimite par une petite clôture en bois et, encadré de deux haies, se poursuit pendant environ 140 m. Il s’épanouit ensuite en une série de nouveaux sentiers qui se terminent tous à la lisière des Parcelles.

Les Anciens

Ils aiment se promener le soir jusqu’aux Parcelles en passant par le Sentier. Ils trouvent toujours les haies bien entretenues.

23. Maison des Fers a Cheval

Trois cours de fers à cheval
Longueur…
Largeur…
Clous de fers à cheval
Terre/sable/bois/acier

Les Joueurs

Ils jouent à la fin du printemps, au milieu de l’été et au début de l’automne. Ils commencent généralement à 7 h du soir et jouent jusqu’à ce qu’il fasse noir. Les fers à cheval sont fabriqués quelque part au Kansas. Les Joueurs ont deux façons de lancer les fers à cheval. La première consiste à tenir le fer à cheval dans le poing par son arrondi et de le lancer en l’air. Il tourne sur lui-même jusqu’à ce qu’il atteigne sa destination. La deuxième façon est de le tenir par un côté et de le lancer en l’air par balancement. Il se déplace en flottant et tournoie à peine. Les deux méthodes sont acceptables, mais celle du balancement est plus gracieuse. Avec cette méthode, le fer à cheval tourne sur le piquet d’acier lors de l’atterrissage. Avec la méthode du pivotement latéral, le fer à cheval se heurte au piquet et retombe avec un bruit sourd.

John Hejduk. Arbre de Mai et Appartements, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:025

24. Arbre de Mai

Érigé le 21 juin pour célébrer la veille de la Fête de la Saint-Jean. L’Arbre de Mai est vert olive et les rubans sont noirs et blancs, un noir… un noir… Autour de l’Arbre de Mai, le sol est jonché d’un mélange de roses abricot et de tiges de roses. À l’aube, de grands paniers d’osier contenant de petits crabes sont apportés dans le cercle de terre couvert de fleurs. Tous les crabes sont relâchés, sauf dix, qui sont peints argent. À 7h du soir, les feux des granges sont allumés.

Les Enfants

Les Enfants attrapent et retiennent les rubans de l’Arbre de Mai et dansent autour. La musique est fournie par un cor d’harmonie. Les filles portent des souliers vernis, à barrettes ornées de boucles en ivoire. Elles chantent une chanson sur les baies de la Toundra qui poussent dans la neige en fonte.

John Hejduk. Artistes itinérants, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:005

John Hejduk. Les artistes itinérants, Lancaster/Hanover Masque, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:017

25. Artistes itinérants

Description du matériel des Artistes itinérants.

Les Artistes itinérants

Description de leur spectacle.
Description de leurs vêtements.
Ils sont originaires de Staten Island, sous le projet 1938 du WPA.

26. Poste

Unité mobile à roues de tracteur, électrifiée.
Dimensions : 1,30 m x 1,30 m x 4 m
Énorme sac postal en cuir à l’arrière du module.
La Poste mobile se déplace à travers les Terres de la Ferme.

La Postière

Conduit la Poste mobile à travers les Terres de la Ferme pour prendre le courrier à expédier. Vend des timbres de la Ferme. Elle n’accepte que le courrier à expédier. Les Gens de la Ferme ne peuvent qu’expédier du courrier, et ne reçoivent pas le courrier qui leur est adressé. Pour les Gens de la Ferme, la distribution de courrier n’existe pas. Malgré cela, il y a encore une grande activité épistolaire. L’itinéraire de la Postière est modifié tous les jours. C’est la sœur jumelle de la Laitière. La Postière remet son sac postal en cuir au Batelier. Il lui donne un reçu.

John Hejduk. Maison de la Visiteuse estivale, Maisons en rangées, Appartements, Laiterie et Maison de l’Inutile, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:037

27. Maisons en rangées

Unités familiales.
Unités d’un étage avec lucarnes.
Construites en pierre
Façades en stuc
Intérieurs en plâtre
confort minimum.

Les Ouvriers

Ils aident au travail de la terre. Ils habitent près de la place centrale, le Centre de Vacuité. Ils forment la partie principale des Nomades et des Transferts. Ils quittent leur unité d’habitation et leur famille à l’aube et rentrent le soir. Ils sont sous contrôle direct du propriétaire qui, lui, demande à l’Inspecteur de faire enquête. Les locataires des Maisons en rangées font une demande d’Appartement. Leur aspiration est de devenir Résidents. Après leur départ d’une Maison en rangée, ils deviennent. Résidents ou Transferts.

28. Appartements

Construction de six étages d’après les Immeubles économiques de New York des années 30. Colombages sur façades de pierre et escaliers de secours métalliques. Bannes sur les façades étroites. Très recherchée à cause de son emplacement. Elle surplombe le Tribunal, la Prison, l’Église et la Maison de la Mort.

Les Résidents

Malgré les six étages, les Résidents partagent un sens communautaire. Leurs heures de travail semblent plus raisonnables. En descendant les escaliers de l’Immeuble, les enfants sautent les quatre dernières marches. En montant, ils comptent les marches. Chaque Immeuble a son propre Concierge. Il charge la chaudière et procure des boites en carton pour les chatons des enfants. Le Concierge de l’Immeuble no 6 vient d’Estonie.

John Hejduk. École, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:011

29. École

Unité mobile qui peut être agrandie et réduite.

Les Étudiants

John Hejduk. Bibliothèque de la Ferme, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:031

30. Bibliothèque de la Ferme

Hauteur… Largeur à la base… Largeur en haut… Largeur au milieu… Structure : béton armé Étagères : chêne Escalier à spirale : acier

La Bibliothécaire

Transporte un long bâton de bois terminé par une pince en forme de griffe. Elle se penche en avant et agrippe ou relâche les livres par la pince. C’est un environnement contrôlé. La tranche des livres est en métal. La majorité des livres traite d’accouplement animal. Un des livres traite de la maintenance d’un baleinier; un autre du transport d’un petit bateau jusqu’aux Andes. Il y a un livre sur le développement et le soin des cultures, catalogué sous Scientifique–Médical.

John Hejduk. Maison du Général retraité, Place du Général retraité et Colline des Tours, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:045

John Hejduk. Maison de la Musique, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:036

31. Maison de la Musique

Module simple
Charpente en bois
Cloisons en bois

La Violoncelliste

Sexe féminin. Elle enseigne aux Enfants de la Ferme comment jouer d’un instrument de musique. Lorsqu’elle a quelque moment de loisir, elle répète ses mouvements. Elle s’assoit sur une chaise bancale en bois, le violoncelle entre les jambes. Elle porte sa longue robe noire de concert. Ses chevreaux sont tirés en un chignon. Lorsqu’elle joue, il est difficile de discerner où elle finit et où commence son violoncelle. Il y a de la honte dans son toucher. Elle s’appelle Lavinia.

John Hejduk. Marché, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:009

32. Marché

Plan en axonométrie.
Il est unique en son genre.

Le Marchand

Il acheté en gros et revend au détail. La Ferme est considérée comme une coopérative par ceux qui détiennent le pouvoir. Le Marchand est intégré à la vie de la Ferme. Son négoce crée un lien. Le concept d’un plan isométrique provient de son intérêt pour le problème du raccourci. Le tableau de Rembrandt représentant une autopsie a exposé le phénomène de la cavité convexe de la cage thoracique. (La douleur n’a pas de mémoire.) Il s’interrogeait sur la taille des cellules de nourriture dessinées en plan de manière à paraitre isométriques. Il inventa le concept d’étals à légumes comprimables. Les légumes et les fruits sont de taille normale, mais sont agrandis par l’inclinaison. Il n’est jamais allé à la Nouvelle-Orléans, mais il est capable d’en dessiner le plan de mémoire. Il se méfie de la perspective. Il n’en accepte pas la succion. Il prouve que le monde est plat en écrasant des boites de bière avec le bras.

A32. Laiterie

Une charrette à bras avec un parapluie.
Une petite balance est fixée à la partie supérieure de la charrette.

La Laitière

Elle fabrique et vend du beurre. Elle porte un tablier qui couvre sa poitrine. Les lanières de son tablier sont croisées au dos. Elle se sert d’une cuillère à glace. Elle aime en essuyer la cavité avec l’index.

John Hejduk. Maisons du Menuisier, du Maçon, du Fabricant, du Réparateur, du Chiropraticien, du Boucher et du Boulanger, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:001

33. Maison du Menuisier

Structure de base en bois.

Le Menuisier

Fait partie de l’Ordre ancien des Menuisiers.
Le Menuisier est responsable de tout construction en bois érigée à l’intérieur de la Ferme. Derrière son atelier il y a un chantier de bois. La Prison est son œuvre majeure même s’il préfère l’Hôpital des Animaux.

34. Maison du Maçon

Structure de base en pierre.

Le Maçon

Fait partie de l’Ordre ancien des Maçons.
Description de Poe.
Le Maçon est responsable de toute construction en pierre érigée à l’intérieur de la Ferme. Derrière son atelier, il y a un chantier de briques et de pierres. La Maison de la Mort est son œuvre majeure.

35. Maison du Vitrier

Structure de base en verre et acier.

Le Vitrier

Il était souffleur de verre dans sa jeunesse.
Il pratiquait l’art de façonner le verre en fusion en n’importe quelle forme en insufflant de l’air dans une boule de verre placée au bout d’une canne. Le Vitrier est responsable de toute la fabrication du verre et de toute construction en verre érigée à l’intérieur de la Ferme. Derrière son atelier il y a un chantier de verre. Son œuvre majeure est son propre atelier, une maison de verre. Il étudie les bulles et les cristaux de neige. On le trouve, le dimanche, en train de contempler la Maison du Suicidé. C’est un passionné de Nathaniel Hawthorne. La nouvelle de Hawthorne intitulée « Le Voile noir du pasteur » le rend perplexe. Il ne peut s’imaginer à quoi ressemble le pasteur.

36. Maison du Fabricant

Structure de base en acier.

Le Fabricant

Le Fabricant est responsable de toute construction en acier érigée à la Ferme. Derrière son atelier, il y a un chantier d’acier. Il a visité Berlin pour inspecter les structures d’acier du Tribunal d’arbitrage de Berlin et a essayé d’incorporer certains détails dans la fabrication de son Tribunal. Il a personnellement conçu tous les détails de la rampe et fabriqué les caliers de secours en acier des Appartements. Son œuvre majeure est la Maison de la Veuve. Il a essayé de créer une résonance particulière dans les gouttières de la Chambre des Lamentations. Il n’oubliera jamais le son des fifres et des tambours lors du lancement du paquebot France au Havre.

37. Maison du Réparateur

Combinaison de pièces détachées.

Le Réparateur

Responsable de l’entretien au sein de la Ferme. Derrière son atelier, il y a un dépotoir rempli de pièces hétéroclites. Il est né à Ithaca, New York.

38. Maison du Chiropraticien/Acupuncteur

Description de la table du Chiropraticien.

Le Chiropraticien/Acupuncteur

Il a commencé à exercer à Union City dans une maison à charpente de bois du début de siècle. Il avait l’habitude de planter ses aiguilles dans le cuir de la table de chiropractie. Il louait l’étage supérieur de la maison. Il achetait toujours deux billets pour le Bal des Policiers. Les élevages de cochons de Secaucus l’énervaient. Il portrait des chaussures marron piquées de petits trous pour aérer ses pieds. Les locataires du deuxième étage se faisaient livrer de la glace. Sa femme et lui décidèrent que la Ferme leur convenait. Ils aimaient manger des tympans de cochon de lait.

39. Maison du Boucher

Description du billot du Boucher.

Le Boucher/Fabricant de chandelles

Il a hâte de faire des chandelles.

40. Maison du Boulanger

Description du four.

Le Boulanger

Son activité favorite est la confection des Charlottes et des Pommes d’amour, pommes entières trempées dans du sirop caramélisé qui se glace en refroidissant. Le consommateur peut se servir soit de ses lèvres, en aspirant la crème, soit de ses dents, en mordant dans la pomme caramélisée. Le Boulanger est aussi Dentiste. Ses mains ressemblent aux pattes d’un raton-laveur. Il trempe régulièrement ses mains dans un bol d’eau.

John Hejduk. Hôtel, Maison de l’Acteur retraité, Maisons en rangées, Appartements, Marché, Maison du Menuisier, Maison du Maçon, Manufacturier, Hôpital à la Ferme et Cimetière de la Ferme, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:046

41. Salle des fêtes de la Ferme

Dimensions…

Les Citoyens

Les Citoyens se réunissent dans la Salle des fêtes de la Ferme où les décisions de principe sont annoncées.

42. Maison du Percepteur

Description des roues de tracteur.

Le Percepteur

Reçoit tous les péages.
Sonne la cloche de l’église à l’heure appropriée.

John Hejduk. Hôpital de la Ferme et Cimetière de la Ferme, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:018

43. Hôpital de la Ferme

Le plan de l’Hôpital ressemble à une formation de cellules amibiennes (chambres) contenues dans une structure en forme de sac. Cette structure est partiellement entourée du Cimetière de la Ferme. Le Cimetière est délimité par des bornes. Les cellules de l’Hôpital sont éclairées par des puits d’éclairage en forme du tube. L’Hôpital est situé au sud de la ville.

Le Médecin

Il s’occupe des patients.

44. Cimetière de la Ferme

Entoure une partie de l’Hôpital.
Vient d’une relation urbanistique d’Oslo.
Un hôpital était situé en face d’un cimetière séparé par une rue noire et plate.

L’Entrepreneur des pompes funèbres

C’est un entrepreneur
Qui s’engage à prendre les morts.
Leurs camarades
demandent à ses enfants
ce que ça fait d’être
l’enfant d’un Croquemort.
On ne demande rien à sa femme.

45. Masque

Tous

John Hejduk. Maison de Traversée, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:008

46. Maison de Traversée

Deux répliques exactes, de même dimension et se faisant face, montées sur des roues tournant sur un rail et tractées par un système de poulies. Le mécanisme du système de poulies. Le mécanisme du système de poulies est situé aux quatre points terminaux des rails. Le pont reliant les deux maisons enjambe un large fossé où sont plantés des troncs d’arbres.

Le Converti

Hésitant.
Débat avec lui-même.
Demande plus de temps.
Veut connaitre les dimensions du pont.
Ajoute les bénéfices, soustrait les pertes.
D’un côté, puis de l’autre.
Partagée.
Système impérial ou système métrique.
Jeu de tictactoe.
Noir et Blanc.
Comment ma maison sera-t-elle construite?

47. Maison de Transfert

Un endroit d’indécision. La structure anthropomorphique criarde est vulgaire. Le Boucher déteste profondément cette structure. Il déclare que cet immeuble lui fait toujours penser à ce chien lamentable, celui qui a une tète de chien policier et un corps de teckel. Quand il croise ce chien dans la rue, il baisse les yeux par embarras. Il déclare publiquement que les Transferts devraient être exterminés.
Il perd le vote.

Les Transferts

Ils attendent et s’assoient
sur des bancs de bois dans
des pièces peintes en vert canari.
Devenir Transfert est
une chose très triste et malencontreuse.
La confrontation avec le
contrôleur des Billets est toujours perturbante,
son haleine pue l’asperge.

John Hejduk. Maison du Maitre d’œuvre, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:024

48. Maison du Maitre d’œuvre

Une œuvre d’Architecture.

Le Maitre d’œuvre

Le Maitre d’œuvre forge un pièce d’acier cruciforme.
Partie verticale : 3 cm x 3 cm x 2,70 m.
Partie horizontale : 3 m x 3 m x 1,30 m.
Il était à la recherche d’un serpent a deux tètes une a chaque extrémité. Il l’a trouvé à Paestum prenant un bain de soleil sur un des chapiteaux du Temple. Il l’a d’abord empalé par le centre sur la partie verticale de la croix d’acier, puis sur la partie horizontale. On se demande encore comment il s’y est pris.

John Hejduk. Maison du Pharmacien, Chambres fortes et Prison, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:035

49. Maison du Pharmacien

Liste des médicaments.

Le Pharmacien

Distributeur de médicaments. Il s’assoit dans son officine à l’intérieur d’une petite boite. La boite est située sur un champ de réservoirs cylindriques verticaux. Les réservoirs contiennent les diverses capsules de remplissage. Les réservoirs sont chargés, par des camions de médicaments, par le haut des cylindres en forme d’entonnoir. Un complexe de tuyaux servant de tubes d’aspiration apporte les médicaments dont le Pharmacien a besoin. Le champ de médicaments s’agrandit chaque fois qu’un nouveau médicament est commercialisé. Son père était médecin à Parque. Il immigra en Amérique en 1901. Fut un des premiers médecins à se servir de la seringue hypodermique. Adepte des méthodes modernes. Son père tenait des dossiers, des dossiers impeccables sur les maladies de ses patients. Il portait de beaux costumes à chevron, des épingles, des cols blancs et des boutons de machette en argent. Ses manches de chemise couvraient ses bras à partir du pouce. Il faisait des visites à domicile. Son haleine sentait légèrement le phénol. Il attendait qu’on l’aide à mettre son manteau d’hiver. Il maudissait les sinapismes. Il riait lorsqu’on lui racontait comment faire tomber la fièvre en mettant un oignon dans ses chaussettes toute la nuit. La pneumonie double était son ennemie. On le payait en espèces; il pliait soigneusement les billets avant de les mettre dans son portefeuille. Il partait en disant calmement que la piqure ferait son effet et que l’on devait l’appeler le lendemain matin.

50. Chambres fortes

Description des chambres fortes souterraines.

Le Banquier-Gardien des clés

C’est le gardien des clés de chambres fortes de la banque. Il fabrique les clés nécessaires sur sa machine à faire les clés. Sous la machine à faire les clés, on trouve un grand coffre fort qui renferme les clés. Un propriétaire de coffre doit en demander la clé. Le Banquier-Gardien des clés vérifie son identité puis lui remet la clé de la chambre forte. Le propriétaire se dirige alors vers le champ des coffres, ouvre la porte, puis descend ensuite à son coffre fort privé souterrain. Au retour, il remet la clé de la chambre forte de la banque au Banquier-Gardien des clés.

John Hejduk. Hôtel, Hôpital des Animaux, Maison de Traversée et Maison du Collectionneur, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:047

John Hejduk. Maison du Propriétaire, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:006

51. Maison du Propriétaire

Description de l’Antichambre.

Le Propriétaire

Sert de conciliateur
rend des services
collectionne les coquillages
est gentil et doux
avec tout le monde.
Il a un défaut de prononciation
doit tenir un miroir
devant son visage
et faire des mouvements de langue
commençant par sortir
le bout de sa langue
placée sous ses dents du haut.

John Hejduk. Bureau du Métayer, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:029

52. Bureau du Métayer

Structure : Citroën 1939 noire aménagée.
Petite remorque totalement close et sans fenêtre attelée à l’arrière. Un projecteur, une antenne de télévision et un vieux phonographe sont placés sur le toit de la remorque. Tous les éléments sont peints en noir. Toutes les unités sont entretenues avec le plus grand soin.

Le Métayer

Il est continuellement conduit par un chauffeur autour de la Communauté de la Ferme. On dirait que la Citroën et la remorque sont toujours en mouvement (nuit et jour). Les Gens de la Ferme n’ont jamais vu le Métayer, mais ils croient en son existence. Ils sont rassurés par le mouvement du véhicule, mais surtout par le projecteur, l’antenne et le phonographe.

John Hejduk. Place de l’acteur à la retraite, parcelles de jardin, unités d’observation et bureau du comptable, Lancaster/Hanover Masque, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:010

53. Unités d’observation

Deux véhicules motorisés marchant à la pile électrique. L’un d’eux est occupé par une femme, l’autre par un homme. Ces véhicules voyagent par paire. Ils observent et vérifient.

Les Observateurs

Leur fonction est de collectionner les statistiques. Ils sont archivistes.

John Hejduk. Poste, Maison de l’Inspecteur et Maison du Collectionneur, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:039

54. Maison de l’Inspecteur

Dimensions de la galerie de tir.

L’Inspecteur

1 Enquête sur la disparition de la cycliste.
2 Enquête sur la crucifixion d’un vieil épouvantail.
3 Enquête sur la vol d’un tableau appartenant au Collectionneur.
4 Enquête sur les mouvements de l’Accusé.
5 Enquête sur le meurtre d’un paon rare.
6 Enquête sur la maison du Dr Blanche.

55. Maison du Trappeur

1/2 : hébergement du Trappeur. 1/2 : cages d’oiseaux capturés.

Le Trappeur

Il préfère la capture des paons. Il invente des pièges très élaborés pour leur capture. La difficulté est de n’abimer les paons en aucune façon. Il se sert des paons comme modelé pour les chaises qu’il fabrique. Il est immoraliste. C’est un ornithologue amateur. Les Gens de la Ferme ne s’approchent généralement pas de sa maison. Ils ne peuvent pas supporter les cris des paons. Il est intrigué par les êtres ailés. Il veut comprendre le point exact où la peau devient plumes.

56. Bureau du Notaire

C’est un bâtiment fonctionnel en acier. Ceux qui ont des problèmes entrent dans le bureau par l’escalier extérieur, puis suivent un couloir sinueux et passent une suite de portes, puis entrent finalement dans le bureau où le Notaire est assis sur un fauteuil pivotant.

L’Avocat

L’Avocat sert simultanément de plaignant et de défense. Il prépare les deux plaidoiries à la fois. Il doit être neutre. Il a une aversion pour le Trappeur et l’Inspecteur, mais il joue aux cartes avec eux une fois par semaine. Insiste pour jouer par paire en Pique. Il remet en question la logique à la base de la Maison du Trappeur. Le Trappeur est toujours à la recherche de paons pendant les pauses des parties de cartes. L’Inspecteur a des vents, prend une allumette dans la poche de sa veste, l’allume et continue de jouer aux cartes.

57. Bureau du Comptable

Structure minimale de bureau. Cylindrique avec toit conique couvert de chiffres blancs sur fond bleu.

Le Comptable

Il tient les comptes de la Ferme. C’est le meilleur ami du Notaire. Il tient deux livres, l’un intitulé Crédit, l’autre Débit. Ses comptes sont balancés. Une fois par mois, les Fermiers montrent leur livre de comptes. Il les tamponne tous les six mois. Il est le seul à monter dans la Citroën du Métayer. Le Général retraité s’en méfie. Le Général retraité s’en méfie. Le Collectionneur a peur de lui. Le Comptable tient ses comptes à la main. Il a été témoin de la mort d’un pigeon dans une grande ville. Il finissait de se faire cirer les chaussures par un cireur. Le cireur de chaussures s’en allait, la courroie de sa boite à la l’épaule. Un pigeon passa à côté du cireur de chaussures. Le cireur de chaussures se pencha soudainement et attrapa le pigeon, lui tordit le cou et le rangea négligemment dans sa boite à cirage.

58. Maison de l’Inutile

Une chambre, une salle de séjour, une salle à manger, une salle de bain, toutes derrière une porte verrouillée. L’Inutile entre par un couloir et jette un coup d’œil dans chaque pièce par la vitre ronde de chaque porte verrouillée. Sur le mur opposé, 12 plaques sont suspendues. L’Inutile ne peut pas entrer dans la pièce, mais il peut toucher les plaques, sentant ainsi une résurrection.

L’Inutile

Inutile.

John Hejduk. Maison du Suicidé, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:004

John Hejduk, Maison du Suicidé, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA, DR1988:0291:026

59. Maison du Suicidé

Structure : faite de panneaux d’acier, émail blanc d’usine. Il y a un œil-de-bœuf dans l’une des élévations. Une porte dans l’autre. Le toit est fait d’éclats de bois triangulaires en volumes verticaux se terminant par une toute petite ouverture. Il aimait regarder les taches de lumière se déplacer le long des murs et du sol. La Communauté de la Ferme, en accord avec la famille, a condamné la porte en la soudant.

Le Suicidé

Durant sa vie, il avait été obsédé par Cézanne. Il était persuadé que le public de la Ferme n’avait pas su saisir certaines des caractéristiques essentielles et importantes chez Cézanne. Il pensait que Cézanne n’aimait pas qu’on le touche. Le Suicidé pensait même que Cézanne portait, dans l’intimité, des gants blancs boutonnés jusqu’aux poignets. Il savait que Cézanne avait traité de thèmes majeurs tels que le meurtre, le viol, l’inceste, la peur, le pressentiment, la volupté, le suicide, la sexualité et l’horreur silencieuse de la nature. Le Suicidé avait fait une étude poussée des œuvres d’Ingres et était capable d’établir un lien entre Cézanne et Ingres. Il était intrigué par le fait que tous les portraits d’Ingres représentaient des mains en forme de griffes. Les mains lui faisaient penser à des pattes de tortue. Les paysages de Cézanne dégageaient une atmosphère de terreur, particulièrement les paysages de rochers et de sapins. Les sous-bois de Cézanne étaient des endroits de préméditation, remplis de rédemption. La photo de Cézanne et Pissarro avait capturé l’impuissance des distances. Restait le problème des natures mortes. Il en parlait avec émerveillement. Il pensait qu’elles capturaient la numérologie des dates. C’était une nature morte, mais c’était un temps mort.

Les coupes à fruits provenaient des vaisseliers ornés dont les étagères étaient recouvertes de tissu brodé. Les tentures verticales provenaient de pièces sèches et statiques ou les cercueils en bois de parents décédés absorbaient la chaleur du soleil et la lumière du jour. Les couteaux prédominaient dans les natures mortes, ainsi que les tiroirs de cousine demeurés fermés. Des membranes de mousse douce épousaient les surfaces des fruits. Il méditait sur la banalité, le vide et le détachement de Cézanne, mais ce qui l’effrayait le plus était l’incompatibilité de la photo de Cézanne à 40 ans avec la photo de Cézanne à 67 ans. Il n’arrivait pas à les rapprocher. Il en conclut qu’il y avait là une impossibilité.

John Hejduk. Bocage de la Ferme, Sentier, Maison des Fers à Cheval, Arbe de Mai, Poste, Laiterie, Maison du Percepteur, Maison du Trappeur, Bureau du Comptable et Maison du Suicidé, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:048

60. Maison du Collectionneur

Labyrinthe concentrique s’inclinant graduellement vers un pont qui conduit à la Maison du Collectionneur. Couloir en dédale, à angle droit, d’où partent des cellules de rangement où sont exposés les biens du Collectionneur.

Le Collectionneur

Collectionne des tableaux de scènes de Ferme par Breughel, Van Gogh, Cézanne et Corot. Il écrit la biographie du Dr Blanche. Son exil actuel est le résultat direct de son essai dans lequel il attaquait la Symétrie de l’Architecture Métaphysique de l’Italie du Nord. Le Collectionneur est réaliste. Il ne peut tout simplement pas accepter que les fours d’Auschwitz pourraient être reproduits 30 ans plus tard en tant que symboles.

John Hejduk. Prison, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:038

61. Prison

Structure : Ossature en bois, surfaces en bois, toit en cuivre, lucarne en verre.

Un cube a l’intérieur d’un cube. Dans le cube interne, un escalier en bois est relié au Pont de Traverse. Le pont relie la Prison au Tribunal. L’Accusé peut traverser. Le cube interne contient une chaise, un bureau et un lit. Toute la nourriture est fraiche (ne doit pas être cuite).

Un petit escalier de bois relie le cube interne à un élément suspendu sur la façade qui fait face à la Cour de Vacuité extérieure. L’élément est traversé d’une pente le long de sa surface, de 70 cm de haut et 1,30 m de long, à hauteur de visage. L’habitant du cube peut voir la Cour de Vacuité à travers la pente. Il peut apercevoir l’Église et la Maison de la Mort, mais il ne peut jamais voir l’extérieur du Tribunal. L’Accusé peut aussi voir les murs de chaises suspendues et les planches longues. Le sol de la Prison est en terre.

L’Accusé

Il est nécessaire, pour la Communauté de la Ferme, de savoir qu’il y a toujours un Accusé qui habite la Prison. Chaque membre de la Communauté possédé un numéro. Lorsqu’il est nécessaire de remplir la Prison vide, on enlève la couverture qui recouvre la Roue de la Chance, et le Menuisier la fait tourner. Le détenteur du numéro est alors envoyé à l’intérieur du cube. La roue est ensuite recouverte d’une nouvelle pièce de tissu fait de fibres d’iris. L’ancienne pièce est placée dans la Cour de Vacuité.

John Hejduk. Tribunal, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:033

62. Tribunal

Structure : Béton armé – revêtement d’acier. Gradins en bois autour d’une plateforme centrale ou l’Accusé est placé (directement, au même niveau) face au Juge désigné. Le Tribunal est reliée par un pont aux murs de la Prison.

Le Juge

Il est enfermé dans un conteneur amovible. Le conteneur se soulève et retombe sur un rail vertical (comme un ascenseur) suspendu sur la face extérieure de la Prison. L’unité suspendue s’accroche (par verrouillage) à une destination précise lorsqu’elle est alignée exactement à une ouverture interne (de même hauteur et de même largeur). L’Accusé ne voit le Juge qu’une seule fois. C’est au moment où le Juge prononce l’acte d’accusation. Le dos du Juge est tourné vers la cour externe. Tous les Gens de la Ferme sont considérés comme témoins. Ils servent simultanément (double rôle) de témoins et de jurés.

John Hejduk. Église, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:041

John Hejduk. Église, Lancaster/Hanover Masque, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:028

63. Église

Structure :
Béton armé, bancs en bois et portails en acier. On entre dans l’Église par d’étroits entonnoirs en acier. On peut se rendre sur la plateforme du toit de l’Église par un escalier circulaire en acier. Des Cabines d’Observation sont placées sur la plateforme du toit et sur le mur vertical principal. La Chaire est enfermée dans un grand entonnoir en béton, ouvert sur le ciel, et d’où le Prêtre lit dans un livre en plomb. Les bancs en bois sont face au mur principal interne où sont installés cinq écrans. Le Prêtre est représenté sur chacun de ces écrans.
1 Vue de face
2 Vue de derrière
3 & 4 Deux vues de profil – gauche et droit
5 Vue en plan.
On entend sa voix à travers les hautparleurs… douce à l’intérieur… forte à l’extérieur. La tour plate sert aux hautes méditations et à la suspension de la cloche. On sonne la cloche quand la mort de l’Accusé est annoncée. On n’a jamais le droit de la faire sonner à un autre moment. Elle est entretenue par le Réparateur, sous la supervision du Conservateur.

Le Prêtre

Il écoute toutes les confessions avec des écouteurs. Il considère toute parole comme une confession. Il est projeté sur le mur principal de l’Église cinq fois. Lui aussi sonne la cloche. Lui seul cire les bancs de bois. Il pose les rivets des entrées. Il se considère toujours comme le frère de l’Accusé. Il a peur de sonner la cloche. Sa nomination et la durée de sa nomination sont décidées par le Métayer, le Chronométreur et la Visiteuse estivale (par consultation). La priorité du trio est une impasse.

John Hejduk. Maison de la Mort, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:014

64. Maison de la Mort

Faite de granite. Façade de structure grillagée faisant face à la Cour de Vacuité. Géométrie ascendante – enterrement final de l’Accusé. Grille cellulaire tridimensionnelle. Les sarcophages sont posés l’un sur l’autre, les pieds emboités, tous sont exposés. Ceux en surface sont très règlementés. Ces éléments sont descendus par poulie. L’enterrement surélevé de l’Accusé est à l’origine d’incessantes discussions au sein de la Communauté sur une accusation limitée, en raison du nombre limité des places. Désir d’empêcher le remplissage. La façade de la Maison de la Mort fait face à la Cour de Vacuité de la Prison. Cette structure est à la droite de l’Église, en diagonale par rapport au Tribunal.

Les Morts

John Hejduk. Maison de la Veuve, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:022

John Hejduk. Maison de la Veuve, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:003

65. Maison de la Veuve

Contient une Chambre des Lamentations. Les cheminées sur le toit de la Chambre des Lamentations sont faites par le Fabricant de trombones, un artisan très raffiné.

La Veuve

Veuve de l’Accusé. La Communauté de la Ferme lui offre la Maison de la Veuve pendant la période d’incarcération du Nouvel Accusé. Après la mort de l’Accusé suivant, la Veuve quitte la Maison de la Veuve pour la laisser à la Nouvelle Veuve.

John Hejduk. Colline des Tours, Parcellisation, Sentier, Maison des Fers a Cheval, Poste, Module de l’Aéronaute et Le Centre de Vacuité, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:013

66. Module de l’Aéronaute

Sélectionné dans un catalogue des fabricants. Le module est lancé de la Colline des Tours. Il sert d’unité d’observation, particulièrement des changements du paysage et des frontières de la Ferme.

L’Aéronaute

Ami intime et compagnon du Général retraité. Le Général retraité raconte des histoires de la guerre de 1914-1918 et comment on se servait de ballons militaires. L’Aéronaute fait aussi partie des festivités des Artistes itinérants. Il accompagne la Visiteuse estivale dans ses arrivées et ses départs.

67. Le Centre de Vacuité

Une cour située entre le Tribunal, la Prison, l’Église et la Maison de la Mort. Le sol de la cour est en terre ocre. Le Centre de Vacuité est borné sur deux côtés par de longs murs en bois à croisillons triangulaires. Sur chaque mur sont 13 chaises : deux côtés = 26 chaises. Il y a 26 planches à encorbellement de 70 cm x 4 m x 2,7 0m. Une planche par chaise. La planche est a gauche de la chaise. Une porte de 70 cm x 2,70 m est située à la naissance de la planche dans le mur (26 portes, 13 de chaque côté). La porte sépare la chaise et la planche du couloir.

La Vacuité

Les observateurs (tous les citoyens) peuvent entrer dans le passage d’un côté du mur. L’observateur peut ouvrir n’importe quelle porte pour voir si la chaise suspendue est occupée; si ce n’est pas le cas, l’observateur (citoyen) peut sortir sur la planche en porte-à-faux. C’est presque comme être sur un plongeoir. L’Observateur se glisse ensuite sur la chaise suspendue et regarde le Centre de Vacuité, le Palais de Justice, la Maison de Prison, la Maison de l’Église et la Maison de la Mort. Il voit également le mur opposé de chaises suspendues, de planches en porte-à-faux et de portes parfois fermées, parfois ouvertes, parfois en mouvement. Le vieux tissu de la roue tournante est placé dans le Centre de Vacuité et, à travers l’âge et les éléments normaux, devient poussière.

John Hejduk. Maison du Chronométreur, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:012

68. Maison du Chronométreur

Une grande roue dont les sièges ont été retirés. Une unité d’habitation minimale est placée sur la grande roue et attachée. La roue fait un tour complet en 24 heures. La grande roue et le compartiment sont en acier.

Le Chronométreur

Le Chronométreur a travaillé sur les grandes roues à Vienne, New York, Amsterdam, Oslo, Hambourg, Anvers et Solopaca. Son contrat à Solopaca s’est terminé (sans qu’il en soit responsable) lorsque la grande roue s’est écroulée. Ce fut une tragédie, car il y avait des enfants dans la roue lorsqu’elle tomba. L’enquête en conclut que des vents d’une force inhabituelle en étaient la cause. Il se souviendra toujours, néanmoins, de l’étoffe pourpre-noire qui couvrait l’entrée principale de l’église centrale de Solopaca. Il jeta un coup d’oeil dans la nef centrale de l’église et, horrifié, crut voir une réplique miniature de la grande roue érigée dans la nef latérale. Chaque siège de la grande roue (qui tournait très lentement) contenait un enfant mort. Les enfants portaient leurs habits du dimanche. Il fit brusquement tomber l’étoffe, grimpa dans une voiture qui le conduit à la gare et prit un train pour Naples. Il a réussi à se convaincre qu’il s’agissait d’une hallucination.

John Hejduk. Église et Le Centre de Vacuité, Masque Lancaster/Hanover, 1980-1982. CCA. DR1988:0291:042

Tous ces dessins et collages sont publiés et illustrés, ainsi que les descriptions des structures par Hejduk, dans notre livre de 1992 [Le masque Lancaster/Hanover] (https://www.cca.qc.ca/fr/evenements/34395/le-masque-lancasterhanover), qui accompagnait une exposition du même nom.

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins une semaine pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 24 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...