Chercheurs Mellon 2011

Guido Beltramini et Michael Webb
Recherche, janvier 2011 au décembre 2011

Guido Beltramini
Centro Internazionale di Studi di Architettura Andrea Palladio, Italie

Presque tous les architectes de la Renaissance, d’Alberti à Michel-Ange, ont traité du sujet : à leurs yeux, architecture et guerre signifient construire des murs, des bastions et des machines de siège, mais Palladio ne s’y intéresse pas.

Il écrit qu’aucune fortification ne peut résister à un siège bien pensé. La sécurité repose sur la capacité à déployer une armée sur le champ de bataille, disposer les pelotons en formations régulières, les organiser sur le terrain en fonction de géométries bien précises et les déplacer selon des lignes définies afin d’éviter d’obtenir une masse informe. Les Romains de l’Antiquité étaient passés maîtres dans l’art de déployer les troupes et Palladio suit leurs enseignements, comme il le fait en architecture en étudiant leurs bâtiments.

Au cours des dix dernières années de sa vie, alors qu’il est l’un des architectes les plus connus d’Europe, il se réserve du temps pour produire quatre-vingts planches d’illustrations de deux textes sur les guerres antiques : les Commentaires sur la guerre des Gaules, de Jules César, et Histoires de Polybe. Personne n’a jusqu’alors fait une telle chose, pas même un homme de lettres, et encore moins un architecte. Le résultat : des livres aux vues à vol d’oiseau très efficaces, qui représentent tous les aspects importants de la configuration du paysage et de la géométrie de la bataille.

Mais pourquoi Palladio s’intéresse-t-il tant à ce sujet? Ce n’est pas un militariste. Dans une rare affirmation documentée d’un sentiment personnel, il affirme d’ailleurs se sentir très loin du monde des « actions héroïques » présumées. D’une part, il désire presque certainement améliorer son statut social, en passant d’architecte à « auteur ». De l’autre, nous pouvons trouver des liens entre ses livres sur la guerre et son architecture. Dans ses reconstitutions de batailles, les soldats en rang et les campements sont disposés de telle façon que la conception de l’ensemble des frontières et des constructions est une image projetée d’une future conquête de terres.

Michael Webb
Archigram, États-Unis

Cette conférence se construit autour de la notion de voyage en tant qu’intervalle entre le souvenir du lieu que l’on vient de quitter et l’anticipation – en contraste avec la réalité du moment présent – de l’arrivée à destination. Deux projets faisant référence à deux types de voyages très différents sont utilisés pour mettre ce thème en valeur : le Drive-in House et l’étude sur Temple Island.

Drive-in House, réalisé de 1985 à 2000, présente le trajet entre un emplacement dans un stationnement et une maison en bordure d’une route dangereusement achalandée qui offre tant de sensations fortes que l’arrivée à destination peut se révéler, du moins en termes architecturaux, un peu décevante : la maison devient une coquille vide d’équipement technologique qui attend d’être énergisée par l’arrivée de la voiture. D’un côté, le projet peut être lu comme une tentative de restructurer le développement américain à l’extérieur des villes et d’en atténuer l’impact en matière d’écodurabilité ; et d’un autre côté, le projet suggère que l’intérieur d’une maison peut simplement constituer une version de l’intérieur de la voiture, mais à une échelle plus grande. Cette idée avait également été exploitée auparavant dans le projet Cushicle/Suitaloon. De plus cet intérêt pour la voiture et son rapport avec les bâtiments avait fait son apparition dans le projet Sin Palace, lancé en 1961. La Collection CCA s’enrichira sous peu d’une sélection de dessins associés à ce projet.

Le travail d’Archigram a toujours été sous-tendu par une tendance à la diminution de l’empreinte architecturale : le Cushicle/Suitaloon ou le Manzak and the Electric Tomato, de Ron Herron, en sont des illustrations. Avant eux, mentionnons Buckminster Fuller, qui se demandait déjà comment utiliser un immeuble de bureaux lorsqu’il est vide la nuit, ou Cedric Price, capable de persuader les maîtres d’ouvrage qu’ils n’avaient pas vraiment besoin du bâtiment qu’ils venaient de lui commander.

Dans l’étude sur Temple Island, présente un trajet imaginaire de la course de régate à Henley-on-Thames, qui, à partir d’un point de stagnation, atteint des vitesses immenses qui faussent radicalement l’espace et le temps dans la mesure où les méthodes normales de représentation architecturale sont dénaturées et de vastes structures créées dans l’air.

Le programme pour boursiers et chercheurs principaux de la fondation Mellon du CCA a été mis sur pied en 2001 afin d’encourager la recherche de pointe en histoire et en philosophie de l’architecture. Grâce au généreux concours de The Andrew W. Mellon Foundation, le CCA a invité des chercheurs réputés pour des résidences d’un à huit mois, se terminant par une conférence publique.

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins une semaine pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 24 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...