Matthias Schwartz sur les villes dans la science-fiction russe avant 1917

Conférence, en anglais, Théâtre Paul-Desmarais, 30 janvier 2020, 18h30

Dès sa fondation au cœur des marais du delta de la Neva en 1703, Saint-Pétersbourg, capitale de l’empire tsariste russe, fut un symbole du progrès civil et une « fenêtre sur l’Europe ». Mais le monde meilleur que la ville promettait devint rapidement synonyme de visions d’apocalypse et de malheur. Dans son utopie fragmentaire qui s’intitule « L’an 3448 » (1835-1840) et passe pour la première œuvre de science-fiction russe, Vladimir Odoevsky dépeint Pétersbourg comme l’illustration parfaite d’un avenir lointain se dirigeant inexorablement vers sa chute. Ce genre d’images modernistes va de pair avec la décadence et la rébellion qui caractérisent de nombreux textes russes fantastiques publiés ultérieurement, notamment la pièce « La Terre » (1904) et la nouvelle « La République de la Croix du Sud » (1905) signées par Valery Brioussov. En retraçant la généalogie de ce tragique discours urbain depuis l’époque romantique jusqu’aux premières années qui ont suivi la Révolution d’Octobre, on découvre dans les œuvres littéraires fantastiques toute une description des effets du progrès scientifique et technologique et des innovations urbaines sur la vie quotidienne.

Cette conférence fait partie de Chercher un nouveau Nouveau monde. Plus les gens sont mécontents sur terre, plus ils placent leurs espoirs dans l’espace. Au-delà de l’aspect terrestre de l’exposition Construire un nouveau Nouveau monde, quatre études de cas datant d’avant la révolution à la course à l’espace se tournent vers la science-fiction russe pour sonder les idées et les espoirs nourris par les individus sur la nouvelle organisation de la société. Par nature expérimentales, les histoires et les films de science-fiction pouvaient réfléchir sur ce qui était possible – ou ne l’était pas – dans la réalité russe et penser au-delà de celle-ci.

Matthias Schwartz est un associé de recherche pour le projet Affective Realism: Contemporary Eastern European Literatures (Réalisme affectif : Littératures contemporaines d’Europe de l’Est) au Leibniz-Zentrum für Literatur- und Kulturforschung (ZfL) à Berlin. Ses articles sur la science-fiction soviétique incluent « Archaeologies of a Past Future : Science Fiction Films from Communist Eastern Europe » et « How ‘Nauchnaya fantastika’ was Made : The Debates about the Genre of Science Fiction from NEP to High Stalinism ».

Conférences associées

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins 2 semaines pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 48 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...