Séminaire de chercheur en résidence : David Karmon

« Cultivating Antiquity in the Early Modern Mediterranean »
Séminaire, Maison Shaughnessy, 3 juin 2010

Le chercheur en résidence David Karmon examine comment les populations au début de la période moderne ont choisi de préserver les vestiges anciens :

« Nous voyons tous les jours tant de dévastation de l’antiquité que cela peut parfois même nous lasser de vivre à Rome. » Avec ces mots, Flavio Biondo, un important archéologue dans la Rome du quinzième siècle, admettait que ses travaux pouvaient paraitre décourageants, et même inutiles, étant donné la destruction incessante des vestiges du passé dans la capitale papale alors en pleine expansion. Les chercheurs et archéologues modernes ont souvent fait écho à la détresse de Biondo, mais il faut admettre que cet élan de sympathie possède aussi ses risques. De plusieurs manières, l’émergence de l’archéologie scientifique comme discipline et des théories de conservation modernes a contribué à masquer le rôle des générations précédentes pour la préservation des vestiges anciens.

Rome, riche d’artéfacts archéologiques, fournit un point de départ pour l’exploration des premières pratiques de préservation moderne. De plus, de nouvelles règlementations introduites par les papes de la Renaissance ont garanti la survie de plusieurs des plus importants monuments de la ville. Pourtant, la conservation active de vestiges historiques n’était pas limitée à ce contexte : elle représentait un impératif urgent pour toute la région méditerranéenne à l’époque. En s’appuyant sur le large éventail de documentations et d’images rendu disponible grâce à la technologie de l’impression, nous examinerons comment les populations, de l’Espagne, à la France, jusqu’à l’Empire Ottoman, ont choisi de préserver les vestiges anciens dans leur milieu. Ce genre d’étude suggère que les pratiques de la préservation ont transcendé non seulement les limites conventionnelles de l’histoire, de la politique et de la culture, mais souligne aussi le rôle vital que les préoccupations contemporaines ont joué dans la préservation et la « cultivation » du passé.

David Karmon est assistant-professeur au département d’arts visuels du Collège Holy Cross à Worcester. Son livre The Ruin of the Eternal City: Antiquity and Preservation in Renaissance Rome sera publié en 2011 par Oxford University Press. Il a écrit plusieurs essais pour des publications, dont notamment, Faith and Fantasy in the Renaissance; The Virtual Tourist in Renaissance Rome; Art, Piety, and Destruction in European Religion; Architecture in Pieces; et The Classical Tradition. Ses travaux ont également été publiés dans des périodiques tels que Annali di architettura, Journal of the Society of Architectural Historians, Renaissance Quarterly, Sixteenth Century Journal et Future Anterior.

David Karmon était chercheur en résidence au CCA en 2010.

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins une semaine pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 24 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...