Histoires de l’environnement

Conférence, en anglais, Théâtre Paul-Demarais, 15 décembre 2016, 18h

Pour débuter « Architecture et/pour l’environnement », le troisième Projet de Recherche Multidisciplinaire du CCA financé par la Andrew W. Mellon Foundation, Daniel Abramson et Imre Szeman présenteront deux concepts clés pour reconcevoir l’environnement dans l’histoire de l’architecture. Daniel Abramson, historien de l’architecture, discutera de « l’obsolescence » comme une source du paradigme de développement durable. Imre Szeman, professeur de littérature et cinéma, parlera des défis sociaux et environnementaux contradictoires qui caractérisent les« pétrocultures ». Le projet multidisciplinaire, que le CCA lancera en 2017, se penchera sur les concepts, outils et méthodes qui pourraient être inclus dans les histoires de l’environnement en architecture.

Lire la suite

Daniel Abramson, Professeur d’Architecture Européenne et Américaine, Boston University Abramson a reçu son B.A. en Anglais et Littérature Américaine de Princeton University, et un Ph. D. en Histoire de l’Art de Harvard University. Ses travaux de recherche portent sur des questions d’économie, de société et d’architecture, du dix-huitième au vingtième siècle, avec une spécialisation en sujets britanniques et américains. Il est l’auteur d’Obsolescence : An Architectural History (2016), de même que le coéditeur de Governing By Design: Architecture, Economy, and Politics in the Twentieth Century (2012) avec le collectif « Aggregate Architectural History Collaborative », dont il est le directeur fondateur. Ses projets de recherche courants incluent le Boston State Service Center et l’état providence Américain, ainsi que le rôle de la narration et de la preuve en histoire de l’architecture.

Imre Szeman, Professeur d’Anglais et Cinéma, University of Alberta Szeman conduit des recherches et enseigne en études énergétiques et environnementales, en théorie littéraire et culturelle, en philosophie politique (particulièrement la théorie de Gauche des dix-neuvième et vingtième siècles, la globalisation et le nationalisme) et en études canadiennes. Il est le fondateur de la Canadian Association of Cultural Studies et un membre fondateur de l’Association en Études Culturelles Américaine (US Cultural Studies Association). Il est le chercheur principale derrière « After Oil School » (2015, http://afteroil.ca/) et co-directeur de la Petrocultures conference (2016). Ses publications les plus récentes incluent After Oil (co-auteur, 2016). Ses livres en cours de parution incluent : A Companion to Critical and Cultural Theory ( coéditeur, 2017); Fueling Culture: 101 Words for Energy and Environment (coéditeur, 2017); Petrocultures: Oil, Politics, and Culture (coéditeur, 2017); Energy Humanities: An Anthology (coéditeur, 2017); et On Petrocultures: Globalization, Culture, Energy: Selected Essays, 2001-2017 (2018).

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins une semaine pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 24 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...