Heures d’ouverture
Lundi Fermé
Aujourd’hui Fermé
Mercredi 11h-18h
Jeudi 11h-21h
Vendredi 11h-18h
Samedi 11h-18h
Dimanche 11h-18h
Accès à la collection

Sur rendez-vous
Lundi au vendredi
10h-17h
Accès à la collection FAQ

Visites commentées

Visites de groupe

Utopie Radicali : Florence 1966-1976 aborde l’idée de l’utopie comme instrument de critique sociale, en rassemblant les archives et projets d’Archizoom, Remo Buti, 9999, Gianni Pettena, Superstudio, UFO et Zzigurat, présentés ensemble pour la première fois en Amérique du Nord. L’exposition explore comment ces praticiens iconoclastes on redéfini les concepts d’écologie et de territoire, étudié le nomadisme contemporain, disséqué la relation toujours plus fluide et ambiguë entre temps de loisir et temps de production, examiné différentes applications des théories comportementales pour modeler l’environnement, et fait l’essai d’une nouvelle relation avec l’objet en tant qu’extension du corps, situant ainsi Florence l’épicentre de nouveaux développements de la pensée architecturale.

Dans les années 1960 et 1970, les radicaux italiens produisent des utopies et des visions architecturales et des analyses critiques, qui ont engagé et provoqué la société contemporaine, et qui demeurent de précieux outils pour suivre les transformations et révolutions de notre temps. Les radicaux florentins rompent avec l’héritage moderniste et rejettent l’idéologie de consommation pour transformer le langage et le discours de l’architecture par un dialogue informel avec d’autres disciplines, dont les arts visuels, le cinéma, le théâtre et la danse.

Cinquante ans après la naissance du mouvement, Utopie Radicali : Florence 1966-1976 met en lumière la pertinence durable de la scène radicale florentine à travers huit domaines de recherche : la production et l’influence Pop; la discothèque en tant qu’espace d’expérimentation multidisciplinaire; les actions urbaines comme pratiques pour redéfinir l’espace public; la critique du concept même d’architecture, de ville et de paysage; le corps envisagé comme terrain d’expérimentation; la nature en tant que matériau; et, enfin, la Lune comme nouveau territoire possible.

Commissaires : Pino Brugellis, Gianni Pettena et Alberto Salvadori
Graphisme : Christian Lange Studio, Munich

Organisée par Fondazione Palazzo Strozzi, Fondazione CR Firenze et Osservatorio per le Arti Contemporanee, Florence

Introduction audio
Conversations et vernissage
Pause
00:00:00
00:00:00
Pause
00:00:00
00:00:00
Pause
00:00:00
00:00:00
Pause
00:00:00
00:00:00
Pause
00:00:00
00:00:00
Pause
00:00:00
00:00:00
Pause
00:00:00
00:00:00
Événements associés
1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins une semaine pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 24 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...