Yokohama International Port Terminal, Vol. 1

Archéologie du numérique série de publications numériques
Publication, janvier 2018

Dans cette publication, Greg Lynn et Farshid Moussavi discutent du terminal maritime international de Yokohoma réalisé par Foreign Office Architects (FOA), un projet d’infrastructure titanesque. L’ouvrage doit sa forme, rappelant celle d’un paysage, sa structure continue et sa construction complexe à l’utilisation intensive du numérique.

Ce terminal maritime voit le jour grâce à un concours international organisé en 1995. Les participants étaient invités à concevoir un terminal pour traversiers passagers et un espace public à vocations multiples, en lieu et place d’une jetée existante à Yokohama, la deuxième plus grande ville du Japon. FOA propose donc une circulation articulée autour de plusieurs chemins en boucle pour permettre à tous de profiter de la jetée sur toute sa longueur et pour offrir une certaine souplesse dans la gestion des passagers au fil du temps. Ces chemins se séparent verticalement à certains endroits du parcours et forment un « mille-feuille » de niveaux reliés par un système de rampes et de parcs sur le toit de l’édifice. Tout de suite après le concours, l’économie japonaise ralentit. Le projet progresse donc graduellement jusqu’à 1999, moment où FOA quitte Londres et s’installe au Japon. Le cabinet commence alors à travailler intensément avec des consultants, des ingénieurs et des sous-traitants locaux. Pour qu’un projet d’infrastructure d’une telle envergure en apporte plus économiquement, la ville exige que FOA retienne les services de trois entrepreneurs généraux, ce qui divise le projet en trois et complique la logistique. Les logiciels de modélisation facilitent cependant la communication et des fichiers AutoCAD 3D de plus en plus détaillés font d’incessants va-et-vient pour mieux intégrer la logique d’ingénierie et de construction au grand ensemble géométrique. La construction a aussi misé sur certaines affinités (intentionnelles) dans la conception, avec l’assemblage naval et la livraison par bateau.

Dans le cadre d’Archéologie du numérique, projet de recherche, d’acquisition et d’exposition mené sur plusieurs années, le CCA a lancé une série de publications numériques en 2014. Cette série rassemble, en de courtes monographies, les 25 projets choisis par le commissaire Greg Lynn pour leur contribution aux fondements de l’architecture numérique. Elles s’accompagnent de photos, de dessins, de rendus, de vidéos, de documents PDF et de maquettes interactives en 3D provenant de la collection numérique du CCA.

Sous la direction de Greg Lynn. Design et développement de Linked by Air, New York. Cette série a profité du soutien de la Graham Foundation for Advanced Studies in the Fine Arts.

Publication numérique. En anglais. Disponible sur iTunes.

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins une semaine pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 24 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...