Heures d’ouverture
Aujourd’hui Fermé
Mardi Fermé
Mercredi Fermé
Jeudi Fermé
Vendredi Fermé
Samedi Fermé
Dimanche Fermé
Accès à la collection

Temporairement fermé

Visites commentées

Visites de groupe

Comment récompenser et punir

Atelier, en anglais, 10 janvier au 16 janvier

Dans un monde en crise, où plusieurs se demandent à quoi peut bien encore servir l’architecture, nous nous devons de réfléchir à la façon dont cette discipline décide ce qui est bon. Comment les récompenses fonctionnent-elles, et comment peuvent-elles orienter la discipline?

Quand la survie semble être moins à propos de la qualité de l’architecture que de la gestion du risque auprès des clients, et quand les médias architecturaux semblent instables et anxieux dans cette nouvelle économie de l’attention, il n’est pas surprenant de voir que les récompenses se multiplient. Dans cette cohue, donateur et récipiendaire semblent tous deux être avides de reconnaissance publique. Cependant, au beau milieu des publications et des groupes industriels qui exhibent leur richesse, des choses intéressantes se passent aussi : des récompenses nouvelles et négatives apparaissent, comme la Carbuncle Cup, et de nouvelles attitudes aussi, comme dans l’édition 2019 du Turner Prize où les finalistes ont demandé à se partager le prix de façon égale.

Les récompenses sont un élément clé de l’auto-discipline de l’architecture. Elles sont un mécanisme de puissance douce, de récompense et de gommage, d’ignorance, et même de punition, et parcourir l’histoire des récompenses en architecture peut se révéler être une manière de lire l’histoire de l’architecture elle-même. Au cours du XXème siècle, ces certificats, coups d’envoi, chèques bien gras et médailles ont défini le canon au travers de procédés de sélection plutôt mystérieux, qui émergent en tant que cérémonies dont le reflet brille dans les médias, puis qui disparaissent à nouveau.

Ces récompenses sont accordées actuellement plus souvent pour un ensemble de réalisations que pour un projet spécifique mais, honnêtement, même les Oscars sont plus exhaustifs. Au moins, à la fin de cette cérémonie, la majorité des éléments de la production d’un film ont été honorés. Cela n’a jamais été le cas en architecture, donc il faudrait bien trouver de nouvelles façons de récompenser, et de nouvelles méthodologies du mérite. Peut-être aurions-nous besoin de récompenses pour la brique la plus souvent réutilisée, ou pour le stagiaire le plus précieux; pour le client le plus brave ou le budget le plus raisonnable; ou bien des récompenses qui seraient uniquement données à des groupes temporaires, des concepts prometteurs ou des nouvelles lois. Peut-être même que les récompenses qui réfléchissent le plus à l’avenir devraient-elles obligatoirement planifier leur propre obsolescence?

Comment récompenser et punir étudiera et classifiera le cirque qu’est la « méritocratie » architecturale contemporaine, considérera les origines et les transformations des récompenses les plus importantes et se demandera comment est-ce qu’elles sont devenues ce qu’elles sont, explorera les systèmes de sélection et de verdict, de favoritisme et d’exclusion, se demandera aussi comment est-ce qu’elles renforcent les inégalités structurelles, et trouvera différentes approches au financement des prix, à la sélection et à la préparation des juges, et autres thèmes à développer avec les participants.

À la suite d’un appel à candidatures, auquel ont répondu 56 postulants provenant d’une vingtaine de pays différents, nous avons invité huit jeunes penseurs en architecture à nous rejoindre à Montréal pour une semaine intense de recherche, d’entrevues, de discussion et d’analyses. Les participant.e.s sélectionné.e.s sont Tomà Berlanda (Cape Town, Afrique du Sud), Emilienne Fernande Bodo (Munich, Allemagne), Shayari de Silva (Colombo, Sri Lanka), Anna Hentschel (Berlin, Allemagne), Monica Hutton (Toronto, Canada), Ioana Lupascu (Rotterdam, Pays-Bas), Francisco Moura Veiga (Basel, Suisse), Stephen Parnell (Newcastle, Royaume-Uni).

L’atelier commencera le dimanche 10 janvier 2021 et les participant.e.s, épuisé.e.s, présenteront leurs conclusion le samedi 16 janvier 2021. Tout au long de la semaine, les participants occuperont un bureau temporaire dans la Maison Shaughnessy, qui sera accessible au public pendant les heures d’ouverture du CCA.

Comment est une série de résidences annuelles intensives qui rassemblent au CCA de petites équipes dans le but de produire un nouvel outil – qui peut être physique, digital, ou entre les deux – et de répondre le plus rapidement possible à une opportunité spécifique ou un besoin. Pour l’atelier de 2018, vous pouvez visiter Comment ne pas faire un magazine d’architecture, et pour l’atelier de 2019, veuillez visiter Comment ébranler le public.

Comment récompenser et punir est dirigé par Lev Bratishenko, Curateur, Public, CCA et par George Kafka, auteur et éditeur.

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins 2 semaines pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 48 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...