1
1

Ernest Cormier fonds

Ernest Cormier fonds

Part of

People

  • Ernest Cormier (archive creator)

Title

Ernest Cormier fonds

Dates of creation

1857-1980

Form

  • archives

Level of archival description

Fonds

Extent and Medium

  • 64,98 m.l. de documents textuels
  • 9140 reprographies
  • 9994 dessins
  • 7718 photographies
  • 3,18 m.l. de cartes postales
  • 325 aquarelles et œuvres
  • 285 gravures
  • 115 artefacts
  • 0,23 m.l. de cartes géographiques
  • 59 cahiers de notes et croquis
  • 50 agendas
  • 23 livres
  • 19 bobines de pellicule
  • 17 médailles
  • 13 boîtes d'outils
  • 2 boîtes d'artefacts
  • 5 maquettes
  • 20 certificats
  • 2 albums de photographies
  • 2 passeports

Scope and Content

Les documents textuels du fonds témoignent de la vie personnelle, artistique et professionnelle d'Ernest Cormier. Ils documentent la formation de Cormier à Montréal et en Europe ainsi que plusieurs projets moins connus conçus entre 1914 et 1919 avant qu'il n'entreprenne l'Annexe au Palais de Justice (1920-1926). Les documents permettent de connaître son cercle social et professionnel et fournissent des informations sur le contexte familial, les partenariats professionnels et ses réalisations. La série des projets comprend plus de 100 projets incluant des écoles, des églises et des édifices gouvernementaux.

Les documents textuels comprennent les papiers personnels de l'architecte (manuscrits, correspondance, croquis, petits dessins, notes et dessins d'étudiant, dossiers documentaires) et ses dossiers de projets (pièces écrites, bleus pliés). Les documents textuels, la plupart des artefacts, les bleus pliés et quelques dessins trouvés parmi les documents textuels sont catalogués.

Les dessins et les reprographies comprennent des dessins préliminaires, de développement du design, de présentation, d'exécution, de structure, d'atelier, des cartes topographiques et cadastrales. Ils permettent de documenter en profondeur les projets architecturaux de Cormier. Ils sont tous catalogués et très nombreux. Pour la plupart des projets, ils permettent de voir l'évolution du bâtiment à partir des dessins préliminaires jusqu'aux dessins d'exécution.

Reference Number

AP001

Biographical notes

ERNEST CORMIER

Montréal, Québec, 5 décembre 1885 - Montréal, Québec, 1 janvier 1980

Ernest Cormier, architecte et ingénieur, était l'aîné des enfants du Dr. Isaïe Cormier (1858-1915) et de Malvina Généreux (?-1933). Son grand-père Esprit Anaclet Généreux (1821-1903), un homme d'affaires à Montréal, réunit un important patrimoine foncier. Cormier eut un frère, Maurice (1890-1955) qui travaillera dans son agence et une sœur, Antoinette. Ernest Cormier étudia au Collège Mont-Saint-Louis à Montréal (1894-1902) et entreprit des études en génie civil à l'École polytechnique de Montréal (1902-1906). En 1904 il s'inscrit à des cours du soir en modelage au Monument national. Entre 1906 et 1908 Cormier travaille comme ingénieur pour la Dominion Bridge Company à Montréal et, pendant ce temps, complète le cours de correspondance de l'École de bâtiment de Paris. Le 31 juillet 1908, il épouse Berthe Leduc et le couple s'embarque immédiatement pour Paris où Cormier s'inscrit à l'atelier de préparation Godefroy et Freynet pour l'admission à l'École des Beaux-Arts.

En juillet 1909, Cormier est le deuxième canadien à être accepté à l'École des Beaux-Arts à Paris, après Jean Omer Marchand (1872-1936). Il entre à l'atelier de Jean-Louis Pascal, étudie la peinture avec Pierre Vignal, les arts décoratifs avec Mayeux et la sculpture avec Allard. En 1914 Cormier reçoit la bourse Henry Jarvis du Royal Institute of British Architects (RIBA) qui lui permet d'aller compléter sa formation à Rome. Cormier expose ses aquarelles d'Italie au Salon des artistes français à Rome et reçoit une mention honorable. En janvier 1917 il obtient son diplôme de l'École des Beaux-Arts et il est employé comme ingénieur chez Considère, Pelnard et Caquot, bureau d'études spécialisé en techniques de béton armé.

Cormier rentre au Canada en 1918 et commence sa pratique privée. Il enseigne brièvement le design à l'École d'architecture de l'Université McGill comme professeur assistant entre 1919 et 1920 et forme, durant cette période, un partenariat avec J.O. Marchand. Ensemble ils collaborent à plusieurs projets comme l'Édifice Dubrule (1919-1921) et l'École des Beaux-Arts (1922-1923) à Montréal; le partenariat se dissout vers 1926. À partir de 1925, Cormier donne le cours " Architecture à l'usage des ingénieurs " à l'École Polytechnique.

Les projets les plus connus de Cormier sont le pavillon principal de l'Université de Montréal (1924-1943), le Cour Suprême du Canada à Ottawa (1938-1950) et le Grand Séminaire de Québec (1957-1960). En 1947, il est invité à dessiner les portes de l'immeuble de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York. Il reçoit l'Ordre du Canada en 1975.

Immediate source of acquisition or transfer

  • Le Fonds Ernest Cormier a été acquis de Clorinthe Perron-Cormier en 1981 et en 1984. Un ajout a été reçu en 1986 d'Annette Perron Maheu. D'autres documents ont été reçus au fil du temps: en 1990 (AR1990.0001, AR1990.0002, AR1990.0003); en 1991 (AR1991.0011, AR1991.0018); en 1992 (AR1992.0006); en 1993 (AR1993.0008, AR1993.0055); en 1997 (AR1997.0006, AR1997.0105); en 2003 (AR2003.0097); en 2004 (AR2004.0022); en 2005 (AR2005.0017, AR2005.0075); en 2008 (AR2008.0139).

Custodial history

Les documents personnels sont arrivés dans un ordre peu apparent. L'archiviste a organisé en ordre chronologique certaines parties de la documentation pour en faciliter l'accès. Dans la plupart des cas, les documents professionnels sont arrivés dans l'ordre des projets. L'ordre original a été maintenue sauf dans le cas où il fut nécessaire de grouper des petits projets.

Le fonds a subi plusieurs traitements partiels et provisoires dans les années qui ont suivi son entrée au CCA en 1981, notamment lors de la préparation de l'exposition Ernest Cormier et l'Université de Montréal en 1990.

Language of material

Les documents textuels sont principalement en français, et en partie en anglais. Quelques documents sont en italien et allemand. Pour les dessins, la plupart sont en anglais.

Other finding aids

  • Quelques instruments de recherche provisoires peuvent être consultés sur place dont une liste descriptive des 8 000 photographies personnelles et professionnelles de Cormier intitulée " Liste des photographies ".

General note

  • Cet instrument de recherche a été rendu possible grâce à l'appui financier du gouvernement du Canada par l'entremise de Bibliothèque et Archives Canada, et administré par le Conseil canadien des archives.
1
1

Sign up to get news from us

Email address
First name
Last name
By signing up you agree to receive our newsletter and communications about CCA activities. You can unsubscribe at any time. For more information, consult our privacy policy or contact us.

Thank you for signing up. You'll begin to receive emails from us shortly.

We’re not able to update your preferences at the moment. Please try again later.

You’ve already subscribed with this email address. If you’d like to subscribe with another, please try again.

This email was permanently deleted from our database. If you’d like to resubscribe with this email, please contact us

Please complete the form below to buy:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Price [Price of book]

First name
Last name
Address (line 1)
Address (line 2) (optional)
Postal code
City
Country
Province/state
Email address
Phone (day) (optional)
Notes

Thank you for placing an order. We will contact you shortly.

We’re not able to process your request at the moment. Please try again later.

Folder ()

Your folder is empty.

Email:
Subject:
Notes:
Please complete this form to make a request for consultation. A copy of this list will also be forwarded to you.

Your contact information
First name:
Last name:
Email:
Phone number:
Notes (optional):
We will contact you to set up an appointment. Please keep in mind that your consultation date will be based on the type of material you wish to study. To prepare your visit, we'll need:
  • — At least 2 weeks for primary sources (prints and drawings, photographs, archival documents, etc.)
  • — At least 48 hours for secondary sources (books, periodicals, vertical files, etc.)
...