Une famille élargie : Jamie Jacobs imagine la salle familiale

Événement, en anglais, en ligne, 29 avril, 16h

L’architecture est perméable au changement social, surtout lorsque ces changements touchent les normes et mythes fondateurs de notre société. Le plus remarquable est peut-être que les transformations historiques et actuelles dans le concept de la famille et de sa fonction en tant qu’unité sociale de base peuvent être interprétées à de nombreuses échelles de l’architecture, de la maison à la ville. La série de conférences en ligne La famille élargie présente des études de cas historiques et des moments de changements clés intervenus dans l’idée de la famille, au regard des typologies et des conceptions émergentes la concernant, avec, en toile de fond, leur influence sur l’architecture d’aujourd’hui et son expression.

La salle familiale a été inventée dans l’Amérique de l’après-guerre (1945–1970) et est rapidement devenue une constante des nouvelles banlieues, exprimant les valeurs de nonchalance et de décontraction au cœur du mode de vie périurbain. Des espaces de vie informels étaient considérés comme idéaux pour la cohésion de la famille (nucléaire), permettant un large éventail d’activités pour tous les âges. Plus tard, la salle familiale pleinement constituée a permis à des ménages plus âgés, dont les besoins évoluaient, de vivre séparément au sein de la maison, et elle est devenue un lieu axé sur les loisirs et le foyer de l’omniprésente télévision. Bien sûr, cette « idée plutôt nouvelle » avait en fait une longue histoire, mais la domination ultérieure de ce mode de vie dans l’Amérique du XXe siècle place la salle familiale d’après-guerre dans un contexte différent des pièces qui l’avaient précédée. La salle familiale a été la réaction à la famille américaine du milieu du XXe siècle et l’a façonnée, avec une tension qui persiste aujourd’hui dans cette culture spatiale.

Jamie Jacobs est directeur principal régional d’Heritage New Zealand Pouhere Taonga, et auteur de Detached America: Building Houses in Postwar Suburbia (2015).

Cet événement est gratuit et ouvert au public. Cliquez ici pour vous inscrire.

Il sera aussi diffusé sur le compte YouTube du CCA et sur Facebook.

Cette série d’événements s’inscrit dans le cadre de Ressaisir la vie, la recherche menée sur une année par le CCA.

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins 2 semaines pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 48 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...