Ressaisir la vie

mars 2021 au avril 2022

Avec l’évolution des structures sociales et la fluctuation des valeurs, normes et rituels qui les définissent, comment l’architecture arrive-t-elle à rester pertinente?

La société moderne a par le passé attribué un rôle clair à l’architecture, ou du moins, un rôle moins ambigu que celui qu’on lui donne dans le moment présent. Dans les années d’après-guerre, la société occidentale répondait à des normes beaucoup plus homogènes qu’aujourd’hui : les gens souhaitaient généralement fonder une famille à la suite d’un mariage hétérosexuel; ensuite, les partenaires allaient élever deux enfants (idéalement, un garçon et une fille); le travail s’incarnait typiquement par un emploi obtenu à la fin des études, et celui-ci serait conservé tout au long de la vie active; le revenu apporté par ce poste permettrait de subvenir aux besoins de la famille et de, possiblement, acquérir une résidence. Après toutes ces étapes, la retraite permettrait de profiter d’une paix méritée, juste avant qu’arrive le temps de disparaître dans un cimetière quelque part. Tous ces moments ont déterminé, dans l’architecture et la ville, un design parallèle soutenu par la clarté et la cohérence des valeurs que la société avait mis de l’avant.

Aujourd’hui, toutefois, les conceptions de la famille, de l’amour, de l’amitié, du travail, de la main d’œuvre, de la gouvernance, de la propriété, de la dette, du consumérisme, de la fertilité, de la mort, du temps, de la retraite, de l’automatisation et de l’omniprésence du numérique ont toutes radicalement changé; elles se sont multipliées et leurs significations se sont diversifiées. Nous vivons dans, et sommes confrontés par, un ensemble de valeurs complètement différentes, et souvent contradictoires. Ces valeurs portent en elles de nouvelles normes et de nouveaux rituels.

Si on peut voir l’architecture comme, alternativement, un support ou un obstacle aux modèles émergents de relations sociales, comment est-elle touchée par ces transformations de nos manières de cohabiter? Comment réagit-elle à ces changements? Comment y contribue-t-elle?

Après la série de projets antérieurs qui portaient sur les implications architecturales des variations sociales et de modes de vie, dont En imparfaite santé et Nos jours heureux, le CCA amorce une exploration de la capacité de l’architecture (ou son inhabilité) à évoluer en dialogue avec la société. À cet effet, la recherche s’étend sur une période d’un an à travers divers formats curatoriaux et collaboratifs abordant chacun un aspect particulier du sujet.

Ce projet d’un an est inauguré par une série d’articles rassemblés dans un nouveau dossier thématique, Réinitialisation sociale. À travers des essais, entrevues et présentations de projet publiés entre mars et octobre 2021, le dossier souligne le décalage entre la vie contemporaine et les espaces qu’elle habite, et réfléchit sur des façons de combler l’écart entre les deux.

Une portion du présent : les normes et rituels sociaux comme sites d’intervention architecturale est le titre d’un livre et d’une exposition qui structurent la recherche et les nombreuses perspectives qui contribuent à son développement, tout en en illustrant la portée. Le livre, copublié en juillet 2021 avec Spector Books, combine des essais qui analysent de nouveaux comportements et valeurs, et une série de fiches narratives qui esquissent des réponses architecturales à ces réalités inédites. Comme la publication, l’exposition, dans les salles principales du CCA de novembre 2021 à avril 2022, fait appel à des séries télévisées, des photographies et des projets d’architecture et de design comme preuve de transformations dans la société contemporaine et pointe vers de nouvelles organisations spatiales pour concilier des relations sociales émergentes.

Ressaisir la vie encadre des initiatives du CCA explorant certains aspects des normes sociales en cause, notamment par une série de programmes publics présentés en ligne d’avril à juillet 2021, qui exposent l’influence des configurations familiales en évolution sur l’architecture.

Avec cette diversité de réalisations produites et mises en ligne en l’espace de quelques mois, le CCA teste des formats inédits de productions curatoriales qui encouragent la recherche approfondie et la mobilisation d’expertises différentes à l’intérieur et à l’extérieur de l’institution.

Projets reliés

Articles reliés

Événements reliés

Films reliés

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins 2 semaines pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 48 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...