En

Centrer l’Afrique : perspectives postcoloniales sur l’architecture

Georg Lippsmeier, photographe. Image tirée d’une diapositive, l’Imprimerie Nationale, Nouakchott, Mauritanie, ca. 1971. Collection Georg Lippsmeier, CCA. ARCH280728. Don de African Architecture Matters

Le Centre Canadien d’Architecture a lancé en 2018 un projet de recherche concertée et multidisciplinaire sur les évolutions complexes en architecture dans les pays d’Afrique subsaharienne après leur indépendance. La discipline et la pratique architecturales, et également les établissements universitaires, les fonds d’archives, les bibliothèques et les musées, ont joué un rôle central dans ce que Valentin-Yves Mudimbe appelle « l’invention de l’Afrique » par l’Occident. Ce projet vise donc, en premier lieu, à s’interroger sur la manière dont on peut comprendre le rôle historique de l’architecture dans la décolonisation, le néocolonialisme, la mondialisation et leurs manifestations à travers le continent, à l’échelle locale comme régionale; et en second lieu, à tenter de définir en quoi cette compréhension peut remettre en cause les méthodes établies et les conventions disciplinaires des études architecturales et urbaines. « Centrer l’Afrique : Perspectives postcoloniales sur l’architecture » cherche à mettre en contexte des relations en apparence aussi paradoxales que celles entre les notions de bâti et non bâti, de formel et informel, d’approprié et exproprié, et de moderne et traditionnel. Le projet remet en question, pour les faire évoluer tôt ou tard, les perspectives nées des fractures du savoir entre Nord et Sud.

Avec le soutien financier de l’Andrew W. Mellon Foundation, le CCA conduira un projet de dix-huit mois visant à analyser et à historiciser les façons dont l’architecture témoigne des transformations dans les pays africains d’après l’indépendance. Les bourses appuieront des recherches originales, fondées sur l’étude de cas, sur des projets concrets, des acteurs du milieu, des typologies architecturales, des zones géographiques clés ou des développements urbains qui explorent l’histoire de l’intervention de l’architecture dans l’Afrique subsaharienne.

Cette initiative de recherche est catalysée en partie par l’arrivée récente au CCA de trois importantes collections d’archives reliées à l’architecture, à l’urbanisme et à la territorialité en Afrique : celles de l’urbaniste néerlandais Coen Beeker, de l’architecte allemand Georg Lippsmeier et de Kiran Mukerji, collaborateur de Lippsmeier. Ensemble, ces archives constituent une bibliothèque de recherche unique de près de trois mille titres, qui servira soit de source principale, soit de base d’investigation pour les études menées, individuellement ou collectivement, dans le cadre d’un nouveau projet Mellon sous l’égide du Programme de recherche multidisciplinaire du CCA . D’une façon générale, le CCA considère la recherche archivistique comme essentielle pour mettre au jour de nouvelles formes de preuves grâce à une compréhension plus large des archives, même s’il s’agit d’un fonds non encore totalement constitué. Plus particulièrement, ce projet réexamine les archives pour remettre en question la prédominance des sources occidentales en allant au-delà du cadre des archives institutionnelles pour s’intéresser à d’autres, portant sur des bâtiments en particulier, des organismes internationaux, des espaces urbains, des politiques nouvelles, des statistiques, des lois, des photographies, des programmes financiers et des propositions philosophiques, intellectuelles ou culturelles.

Processus de sélection

« Centrer l’Afrique : perspectives postcoloniales sur l’architecture » se déroulera en deux étapes. D’abord, le CCA invitera seize candidats présélectionnés à participer à un séminaire Mellon pour y recueillir des idées et échanger sur l’envergure et le caractère prioritaire d’un tel projet. Les participants au séminaire présenteront leur projet de recherche et débattront des modalités théoriques et des cadres méthodologiques de conceptualisation de l’intervention en architecture africaine à travers l’écriture de l’histoire. Le séminaire Mellon, qui durera plusieurs jours, se tiendra à Addis-Abeba en mai 2019, et les seize candidats présélectionnés recevront une allocation pour pouvoir y participer. Ensuite, à l’issue d’un processus d’évaluation par les pairs, huit candidats seront retenus pour participer au projet de recherche.

Les huit chercheurs Mellon choisis seront convoqués à nouveau à l’automne 2019 pour commencer leurs travaux d’une durée de dix-huit mois dans le cadre du projet de recherche Mellon « Centrer l’Afrique : Perspectives postcoloniales sur l’architecture », qui se rassemblera régulièrement à Montréal et se poursuivra jusqu’à l’hiver 2021.

Candidats présélectionnés

Doreen Adengo propose de documenter l’architecture moderniste de Kampala, en Ouganda, et ses adaptations post-occupation depuis la perspective de l’utilisateur local. Adengo dirige Adengo Architecture.

La proposition de Dele Adeyemo porte sur la nouvelle ville moderniste et le port de Tema, au Ghana, comme étude de cas pour étudier la manière dont l’émergence de la logistique en tant que système spatial réseauté a régi l’urbanisation en Afrique. Adeyemo est doctorant au Centre for Research Architecture à Goldsmiths, University of London.

Tomà Berlanda propose d’étudier les projets retenus dans les trois premiers cycles du Prix Aga Khan d’Architecture et leur tissu de contradictions entre préoccupations d’ordre social et langage architectural. Berlanda est professeur à la School of Architecture, Planning and Geomatics de la University of Cape Town.

Caitlin Blanchfield se propose de faire des recherches sur La Unión de Empresas Constructoras Caribe de Cuba en Angola, au Mozambique et en Éthiopie comme un exemple d’échange Sud-Sud. Blanchfield est doctorante à la Columbia University.

Warebi Gabriel Brisibe et Ramota Obagah-Stephen proposent d’étudier, en tant que forme architecturale de créolisation, les maisons avec cour construites sur des terrains autrefois ségrégés de la vieille ville de Port-Harcourt pendant les périodes de la fin et de l’après-colonialisme. Brisibe est chargé d’enseignement sénior et Obagah-Stephen est maître de conférences à la Rivers State University.

Simon De Nys-Ketels se propose d’étudier la façon dont les architectes ont cherché à aménager une niche professionnelle dans la construction d’hôpitaux au sein d’une constellation institutionnelle profondément marquée par la politique de la guerre froide dans les projets de développement africains. De Nys-Ketels est doctorant à l’Université de Gand.

La proposition de Robby Fivez prend comme point de départ des traces puisées aux archives coloniales de l’ancien Congo belge pour relocaliser les origines épistémologiques de la technique de combustion à la chaux de l’Europe vers l’Afrique, montrant comment ce prédécesseur du ciment a depuis longtemps fait partie de la tradition africaine. Fivez est doctorant l à l’Université de Gand.

Ayala Levin se propose d’étudier la planification d’Abuja, la capitale du Nigeria, à une échelle territoriale par l’entremise d’équipes interdisciplinaires d’experts et les rôles que les théoriciens, les architectes et les universités nigérians ont joués en cours de route. Levin est professeure adjointe à la Northwestern University.

Rachel Lee et Monika Motylinska prévoient faire des recherches sur une sélection de projets d’« infrastructure sociale » de l’Institut für Tropenbau dans le contexte de la politique étrangère allemande et de programmes tanzaniens et sénégalais. Rachel Lee est boursière postdoctorale à l’Institute of Art History de la Ludwig-Maximilians-Universität München et Monika Motylinska est chercheuse postdoctorale au Leibniz Institute for Research on Society and Space.

Ikem Stanley Okoye se propose d’utiliser l’architecture dans les villes Ouest Africaines de Nembe, Old Awka, Ibi, Little Popo et Beau, pour savoir comment reconnaître les architectures modernes de l’époque coloniale produites en Afrique par les gens de la région. Okoye est professeur agrégé à la University of Delaware.

La recherche que propose Mark Olweny vise à explorer l’enseignement de l’architecture en Afrique orientale au cours des 60 dernières années pour conceptualiser le lien entre enseignement de l’architecture et canon de l’architecture africaine. Olweny est doyen associé à la Faculty of the Built Environment de la Uganda Martyrs University.

Petros Phokaides se propose de faire des recherches concernant le projet pilote de gestion de l’eau de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture dans la province de Kordofan, au Soudan, pour étudier le rôle des paysages ruraux dans les visions postcoloniales et les programmes de développement. Phokaides chercheur à la National Technical University of Athens et au Mesarch Lab de la University of Cyprus.

La proposition de Cole Roskam aborde l’histoire de la présence chinoise sur le continent Africain à travers les efforts du Parti communiste chinois pour y redéfinir l’intermédiation comme position géopolitique responsabilisante dans le cadre de la collaboration architecturale Afrique-Chine depuis 1949. Roskam est professeur agrégé à la University of Hong Kong.

Lukasz Stanek propose d’étudier l’africanisation de l’architecture ghanéenne à travers la production architecturale et l’élaboration des programmes à la Kwame Nkrumah University of Science and Technology, de Kumasi, de 1952 à 1979. Stanek est maître de conférence au Manchester Architecture Research Centre de la University of Manchester et Assistant professeur invité au Taubman College de la University of Michigan.

Huda Tayob propose de se pencher sur l’architecture des congrès panafricains de Kumasi, Accra, Addis Abeba et Dar es-Salaam entre 1953 et 1974. Tayob est adjointe à l’enseignement à la Bartlett School of Architecture du University College London et enseigne à la Graduate School of Architecture de la University of Johannesburg.

Rixt Woudstra propose de faire des recherches sur la Commission de coopération technique en Afrique au sud du Sahara et ses conférences sur la construction de grands quartiers résidentiels comme instrument pour prolonger le régime impérial par une politique de « stabilisation ». Woudstra est doctorante au Massachusetts Institute of Technology.

Projet de recherche multidisciplinaire Mellon du CCA

Le comité du CCA a préparé l’appel à candidatures et sélectionné les participants au séminaire, de concert avec les consultants externes du projet.

Comité du CCA
• Mirko Zardini, directeur du CCA
• Giovanna Borasi, conservatrice en chef du CCA
• Kim Förster, directeur associé, Recherche, au CCA

Consultants externes
• Johan Lagae, Universiteit Gent, Belgique
• Taibat Lawanson, University of Lagos, Nigéria
• Ijlal Muzaffar, Rhode Island School of Design, États-Unis
• Itohan Osayimwese, Brown University, États-Unis

Il s’agit du quatrième projet de recherche multidisciplinaire Mellon du CCA; pour plus de renseignements concernant le programme, veuillez cliquer ici.

1
1

Inscrivez-vous pour recevoir de nos nouvelles

Courriel
Prénom
Nom
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir notre infolettre et communications au sujet des activités du CCA. Vous pouvez vous désabonner en tout temps. Pour plus d’information, consultez notre politique de confidentialité ou contactez-nous.

Merci. Vous êtes maintenant abonné. Vous recevrez bientôt nos courriels.

Pour le moment, notre système n’est pas capable de mettre à jour vos préférences. Veuillez réessayer plus tard.

Vous êtes déjà inscrit avec cette adresse électronique. Si vous souhaitez vous inscrire avec une autre adresse, merci de réessayer.

Cete adresse courriel a été définitivement supprimée de notre base de données. Si vous souhaitez vous réabonner avec cette adresse courriel, veuillez contactez-nous

Veuillez, s'il vous plaît, remplir le formulaire ci-dessous pour acheter:
[Title of the book, authors]
ISBN: [ISBN of the book]
Prix [Price of book]

Prénom
Nom de famille
Adresse (ligne 1)
Adresse (ligne 2) (optionnel)
Code postal
Ville
Pays
Province / État
Courriel
Téléphone (jour) (optionnel)
Notes

Merci d'avoir passé une commande. Nous vous contacterons sous peu.

Nous ne sommes pas en mesure de traiter votre demande pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.

Classeur ()

Votre classeur est vide.

Adresse électronique:
Sujet:
Notes:
Veuillez remplir ce formulaire pour faire une demande de consultation. Une copie de cette liste vous sera également transmise.

Vos informations
Prénom:
Nom de famille:
Adresse électronique:
Numéro de téléphone:
Notes (optionnel):
Nous vous contacterons pour convenir d’un rendez-vous. Veuillez noter que des délais pour les rendez-vous sont à prévoir selon le type de matériel que vous souhaitez consulter, soit :"
  • — au moins une semaine pour les sources primaires (dessins et estampes, photographies, documents d’archives, etc.)
  • — au moins 24 heures pour les sources secondaires (livres, périodiques, dossiers documentaires, etc.)
...